Toutes nos parutions

La Commune, Rimbaud et Andrieu

Hugues Lenoir et Gilles Bounoure
01 avr. 2021 93 p., 8 €

Sugako Kanno, les derniers mots d'une intrépide

Aurélien Roulland
01 fev. 2021 62 p., 5 €

Honore ton fils

Claudio Taccioli
14 dec. 2019 158 p., 14 €

Les poésies de l'orme

Olmo Losca
09 mai 2019 246 p., 7 €

Les Gilets jaunes : Points de vue anarchistes

Monica Jornet
05 mar. 2019 296 p., 8 €

Rita et Hilario

Yves Lopez
02 mar. 2019 228 p., 12 €

Kate Austin, paysanne anarchiste et féministe

Aurélien Roulland
21 fev. 2019 108 p., 10 €

Bure. Contre le nucléaire et son monde

Serge Aumenier
26 jan. 2019 296 p., 8 €

Anarchismes d'outre-mer

Carlos Taibo
09 dec. 2018 150 p., 14 €

La lutte NO MUOS

Mouvement NO MUOS
11 nov. 2018 24 p., 4 €

Anarchistes dans la Révolte Populaire de 2017 au Venezuela

Rodolfo Montes de Oca
17 oct. 2018 102 p., 10 €

Anarphorismes

Sven Andersen
20 juil. 2018 72 p., 5 €

Pour un anarchisme du XXI siècle

Fédération Anarchiste
30 juin 2018 56 p., 2 €

HOMOPHOBES=ASSASSINS

Patrick Schindler
01 juil. 2017 44 p., 3 €

L’Anarchisme sous la Révolution française

Erwan Sommerer
26 jan. 2017 70 p., 5 €

La Commune et l'éducation libertaire

Hugues Lenoir
26 jan. 2017 152 p., 9 €

Nelly Trumel

Femmes libres
01 oct. 2016 120 p., 20 €

Athéisme

René Berthier Loran
01 oct. 2016 26 p., 3 €

La rage du social

Laurent Ott
01 sep. 2016 118 p., 8 €

Affinités non élective

René Berthier
01 sep. 2016 120 p., 14 €

Manifeste schizo-rationaliste

Sven Andersen
02 fev. 2016 70 p., 5 €

Anarchisme et cause animale. Tome 2, Actualité de la problématique

Loïc Magrou, Dimitri Magnet et Philippe Pelletier
01 fev. 2016 120 p., 9 €

Pérégrinations pédagogiques

Hugues Lenoir
01 dec. 2015 120 p., 8 €

Enjeux libertaires pour le XXIe siècle par un anarchiste néophyte

Philippe Corcuff
01 nov. 2015 296 p., 14 €

Anarchisme et cause animale. Tome 1, Textes fondateurs

Collectif coordonné par Philippe Pelletier
02 oct. 2015 140 p., 9 €

Pas de la dynamite mais du tabac

Frédérico Ferreti & Patrick Minder
14 juil. 2015 180 p., 12 €

1968 le congrès de Carrare

Collectif
10 mai 2015 250 p., 17 €

Kôtoku Shûsui

Philippe Pelletier
01 mai 2015 80 p., 5 €

François Salsou

Michel Delmouly
04 avr. 2015 72 p., 5 €

La fin de la Première internationale

René Berthier
26 jan. 2015 360 p., 16 €

Max Nettlau

Rudolf Rocker
01 dec. 2014 360 p., 18 €

Madeleine Vernet

Hugues Lenoir
01 août 2014 70 p., 5 €

Sacco et Vanzetti

Ronald Creagh et Franck Thiriot
26 jan. 2014 72 p., 3 €

Louise Michel

Claire Auzias
26 jan. 2014 72 p., 5 €

Actualité de Bakounine 1814-2014

Collectif coordonné par Philippe Pelletier
26 jan. 2014 160 p., 10 €

Kropotkine et la grande guerre

René Berthier
26 jan. 2014 250 p., 14 €

Études proudhoniennes. Tome 2, La propriété

René Berthier
01 oct. 2013 214 p., 10 €

Le mouvement anarchiste et syndical en Tunisie

Collectif
01 mai 2013 150 p., 8 €

Géographie et anarchie, Reclus, Kroptkine, Metchnikoff

Philippe Pelletier
26 jan. 2013 640 p., 24 €

France d’en haut, France d’en bas

Maurice Rajsfus
01 mar. 2012 256 p., 12 €

Le Miroir du Mexique

Claudio Albertani
26 jan. 2012 200 p., 12 €

Arthur Lenning

Collectif
26 jan. 2012 66 p., 5 €

Une femme affranchie, Gabrielle Petit, l’indomptable

Madeleine Laude
01 dec. 2011 292 p., 15 €

Lucia Sanchez Saornil

Guillaume Goutte
01 mar. 2011 64 p., 3 €

Précis d’éducation libertaire

Hugues Lenoir
26 jan. 2011 150 p., 10 €

L’anarchiste inachevé, Arthur Rimbaud

Patrick Schindler
26 jan. 2011 210 p., 5 €

Errico Malatesta - Ecrits Choisis

Errico Malatesta
01 oct. 2010 207 p., 10 €

Barcelone

Miranda Caserio
01 oct. 2010 144 p., 7 €

L’anarcho-syndicalisme et l’organisation de la classe ouvrière

René Berthier
01 mar. 2010 198 p., 12 €

Henri Roorda ou le zèbre pédagogique

Hugues Lenoir
26 jan. 2010 74 p., 5 €

L’intelligence du barbare

Maurice Rajsfus
26 jan. 2010 300 p., 15 €

L'an prochain la Révolution (DVD)

Maurice Rajfus et Frédéric Goldbronn
01 jan. 2010 15 €

Quand Marx, Engels, Lénine flinguaient les anarchistes

Justhom
01 sep. 2009 120 p., 6 €

Pierre Joseph Proudhon

Collectif
01 avr. 2009 80 p., 5 €

Dernières nouvelles de la liberté

Raymond Espinose
01 fev. 2009 128 p., 10 €

Études Proudhoniennes. Tome 1, L'économie politique

René Berthier
26 jan. 2009 192 p., 10 €

1998-2008 Une décennie de luttes sociales

Patrick Schindler
26 jan. 2009 340 p., 18 €

À vos ordres ? Jamais plus !

Maurice Rajsfus
26 jan. 2009 260 p., 12 €

Digressions sur la révolution allemande

René Berthier
26 jan. 2009 188 p., 10 €

La semaine d’un lézard

Fred Morisse
26 jan. 2009 98 p., 12 €

Syndicalisme et anarchisme au Brésil

Alexandro Samis
26 jan. 2009 96 p., 8 €

Un voile sur la cause des femmes

René Berthier
26 jan. 2009 68 p., 4 €

No Border - Usine à rêves

Bettina Julia Egger
26 jan. 2009 60 p., 6 €

Anarchisme, féminisme contre le système prostitutionnel

Hélène Hernandez et Elisabeth Claude
05 jan. 2009 124 p., 9 €

La bande à Bonnot

Benoît Ladarre
01 oct. 2008 96 p., 6 €

Les mercenaires de la République

Maurice Rajsfus
01 mai 2008 168 p., 10 €

La Palestine au pied du mur

René Berthier
01 mar. 2008 130 p., 10 €

Agir pour l'anarchisme

Fédération Anarchiste
26 jan. 2008 94 p., 5 €

Un regard noir. Tome 1

Michel Sahuc
26 jan. 2008 142 p., 3 €

Vie et combat de Margarethe Faas Hardegger

Patrick Schindler
01 dec. 2007 100 p., 8 €

Jacques Prévert, une éthique de l’homme

Raymond Espinose
01 mai 2007 94 p., 6 €

Mauvaises nouvelles de la liberté

Raymond espinose
01 fev. 2007 94 p., 6 €

Formes et tendances de l’anarchisme

René Furth
26 jan. 2007 80 p., 5 €

Quitter son point de vue

Caroline Granier
26 jan. 2007 118 p., 10 €

L'impasse électorale et le projet anarchiste

Collectif
01 jan. 2007 42 p., 4 €

Camillo Berneri, Œuvres choisies

Camillo Berneri
26 jan. 2006 350 p., 10 €

Plus d’un siècle après la Charte d’Amiens…

Collectif
13 jan. 2006 98 p., 8 €

Un dimanche de la vie

Olivier Pinalie
01 jan. 2006 80 p., 8 €

Maurice Joyeux

Roland Bosdeveix
01 avr. 2005 104 p., 9 €

Antireligion : Regards sur l’obscurantisme religieux et la nécessité de le combattre

Collectif
26 jan. 2005 62 p., 4 €

L’anarchisme aujourd’hui

URRAFA
26 jan. 2000 48 p., 3 €

Écrits pédagogiques

Sébastien Faure
26 jan. 1992 176 p., 12 €

Sous les plis du drapeau noir : souvenirs d’un anarchiste

Maurice Joyeux
26 jan. 1988 300 p., 15 €

L’État dans l’histoire

Gaston Leval
26 jan. 1981 299 p., 9 €

Proudhon ou l’esprit libertaire

Elysée Sarin
26 jan. 0201 64 p., 5 €

Attention anarchiste

Augustin Souchy
00 0000 256 p., 10 €
Éducation populaire, histoire et poésie

La Commune, Rimbaud et Andrieu

Hugues Lenoir et Gilles Bounoure 01 avr. 2021 93 p., 8 €

L'ouvrage s'attache à deux individualités et à un événement collectif majeur qui, à distance, les a fait se rencontrer. Ni les personnalités de Rimbaud et d'Andrieu ne sont comparables - encore moins leur oeuvre et leur retentissement - ni leur rencontre ne reflète exactement l'importance de la Commune de Paris dans la longue histoire de l'émancipation humaine. L'examen de leurs relations, à la fois interpersonnelles et avec ce qui s'était déroulé sous leurs yeux ou s'y prolongeait encore, permet cependant de saisir quelques aspects méconnus, sinon ignorés, de ce moment révolutionnaire, ainsi que des mois et des années qui l'ont précédé et suivi.

Sugako Kanno, les derniers mots d'une intrépide

Aurélien Roulland 01 fev. 2021 62 p., 5 €

Tokyo. 1911. Une anarchiste écrit ses derniers mots dans la prison pour femme. Sugako Kanno (1881-1911), condamnée à mort avec vingt-quatre compagnons, nous laisse un témoignage vibrant entre nostalgie et espoir. Libre, féministe, anti-autoritaire, elle mène son combat dans un Japon qui ressert ses griffes sur le mouvement anarchiste. Plus qu'une découverte de ses textes, Aurélien Roulland nous fait voyager aux côtés de cette femme intrépide, entre les grands moments de sa vie et les désenchantements, toujours guidée par des convictions indéfectibles, même face à la mort.


Mercredi 17 février Radio Libertaire, émission Femmes libres

     Aurélien Roulland présente le dernier ouvrage des Editions du
     Monde libertaire
: Sugako Kanno, Les derniers mots d’une
     intrépide
. Libre, féministe, anti-autoritaire, Sugako Kanno
     (1881-1911) mène son combat dans un Japon qui ressert ses griffes
     sur le mouvement anarchiste. Elle est condamnée à mort avec
     vingt-quatre compagnons en 1911.

Le lien vers le programme de l'émission : https://emission-femmeslibres.blogspot.com/2021/02/le-programme-de-fevrier-2021-de.html
Le lien vers radio libertaire en ligne : https://www.radio-libertaire.net/
Fréquence de radio libertaire (région parisienne) : 89.4

Vous le paierez cher et jusqu'au bout - Trilogie de la fureur, Tome 1

Honore ton fils

Claudio Taccioli 14 dec. 2019 158 p., 14 €

L’assassinat de son fils, sauvagement torturé, contraint l’anarchiste Ferro à retourner en Italie. Dans son enquête, il part en quête de ce fils dont il n’a pas connu la jeunesse, et redécouvre la sienne. Un roman noir où se retrouvent pères et fils, des années 1960 à nos jours, dont le titre prend à contre-pied l’autorité. Une dénonciation de l’ambition des chefs, du « capital qui vient au monde ruisselant de sang et de saleté de la tête aux pieds » du capitalisme meurtrier. Une écriture magistrale, une construction implacable, une énigme haletante. Comprendre la violence éclaire un passé douloureux et déclenche une fureur noire : les comptes pourront-ils se régler ?

ISBN 9782915514896

Anarchisme et cause animale

Les poésies de l'orme

Olmo Losca 09 mai 2019 246 p., 7 €

« Comme simple habitant de la terre, je revendique l’autodétermination de tous les êtres vivants, indépendamment de leur couleur, forme, taille, position géographique, genre, choix. Ou d’autres étiquettes collées, marquées sur la peau pour nous vendre comme marchandises. Élisée Reclus, le grand penseur anarchiste, a écrit l’une des pensées les plus profondes et influentes pour ma formation de poète social : Si nous devions réaliser le bonheur de tous ceux qui portent figure humaine, et destiner à la mort tous nos semblables qui portent museau... nous n’aurions certainement pas réalisé notre idéal. Pour ma part, j’embrasse aussi les animaux dans mon affection de solidarité socialiste. » Olmo

ISBN 9782379810015   

Les Gilets jaunes : Points de vue anarchistes

Monica Jornet 05 mar. 2019 296 p., 8 €

Le mouvement des Gilets jaunes, engagé le 17 novembre 2018, contre la hausse des prix du carburant en France, est un phénomène nouveau. Les anarchistes se sentent indubitablement interpelés et concernés par un mouvement né hors partis et institutions. La mandatée aux Éditions du Monde libertaire a recueilli les points de vue des membres de la Fédération Anarchiste francophone : pourquoi y a-t-il une diversité d’interprétations au sein de la FA ? Révolte ou révolution ? Pour ou contre ? Comment expliquer la participation de certain.e.s anarchistes et pas d’autres ? Ce livre invite à s’interroger librement sur le mouvement Gilets jaunes, tout en plongeant dans la pensée libertaire.

ISBN 9782379810008

Genêts d'exil, Durruti toujours

Rita et Hilario

Yves Lopez 02 mar. 2019 228 p., 12 €

Dans Rita et Hilario, Yves Lopez rend un vibrant hommage à l’anarchisme de son père, combattant de la guerre d’Espagne (1936-1939), nous faisant vivre, grâce à un récit autobiographique empathique et attachant, l’exil de tant de compagnons et le destin de leur famille.

ISBN 9782915514933

Présentation et traduction d'un choix de textes

Kate Austin, paysanne anarchiste et féministe

Aurélien Roulland 21 fev. 2019 108 p., 10 €

« Ses écrits révélaient une penseuse logique, bien informée, à la fibre révolutionnaire, et ses lettres un être sensible et affectueux. Kate, la voix la plus audacieuse, la plus courageuse des femmes d’Amérique ! Elle aimait la vie, et son âme s’enflammait pour l’opprimé, le souffrant, et le pauvre. Sa mort a été la perte non seulement d’une camarade, mais aussi d’une amie précieuse. Kate n’était pas seulement l’anarchiste, la rebelle, la penseuse, l’écrivaine ; elle était pour moi une mère, une amie vers qui je pouvais aller trouver le repos et la paix lors que j’étais fatiguée et lasse des dures batailles. » Emma Goldman

ISBN 9782915514872   

Bure. Contre le nucléaire et son monde

Serge Aumenier 26 jan. 2019 296 p., 8 €

Les nucléocrates ont trouvé la solution pour les déchets radioactifs : les enfouir et les refourguer aux générations futures. Pour sa poubelle nucléaire, l’État a choisi une région rurale en voie de désertification, pensant éviter ainsi toute résistance d’envergure. Mais paysans, habitants et soutiens extérieurs se sont insurgés. Ce livre retrace la lutte contre le projet Cigéo à Bure en présentant les différents collectifs qui se coordonnent sur le terrain, en rapportant de nombreux témoignages et en montrant les véritables enjeux. Gagner à Bure, c’est contraindre la filière nucléaire à s’arrêter, et l’État à reculer.

ISBN 9782915514926

Anarchisme, indigénisme, décolonisation

Anarchismes d'outre-mer

Carlos Taibo 09 dec. 2018 150 p., 14 €

L’autogestion, la démocratie directe et l’entraide ne sont pas exclusivement issus de la pensée anarchiste, ce sont également des pratiques pour de nombreux peuples indigènes depuis des siècles. Cette étude tisse des liens entre ces deux mondes et vise à encourager parallèlement une décolonisation de la pensée anarchiste dogmatique. C’est également une présentation utile de la réalité, généralement oubliée, des anarchismes en Amérique, en Afrique, en Asie et en Océanie. L’auteur, Carlos Taibo, est professeur de Sciences Politiques à l’Université Autonome de Madrid.

ISBN 9782915514971

Anti-militariste, anti-impérialiste, anti-propagande

La lutte NO MUOS

Mouvement NO MUOS 11 nov. 2018 24 p., 4 €

« À l’approche du prochain centenaire de la 1ère guerre mondiale le mouvement No MUOS expose les raisons de sa lutte, dénonce la tendance à la guerre, au militarisme, à la propagande ainsi que le coût social lié à la guerre.

La brochure a un caractère de divulgation de l’information et cherche à approfondir les analyses menées jusqu’ici mais aussi à faire connaître l’histoire et les raisons qui fondent le mouvement No Muos.

Elle sera vendue pour payer les frais judiciaires suite à l’arrestation de Turi Vaccaro. »

Comité No MUOS


MUOS (Mobile User Objective System), un système ultra-moderne de communication satellitaire destiné par le commandement militaire américain à « devenir l’arme la plus efficace de l’armée américaine ». Il permet un échange d’informations ultra-rapide partout sur la planète, ouvrant la possibilité de commander à distance tout l’appareil militaire (sous-marins, navires de guerre, chasseurs-bombardiers, drones, troupes au sol...) et de coordonner les diverses guerres menées par les USA au Moyen-Orient, en Afrique…


C’est en 2006 que le gouvernement Berlusconi a autorisé en secret l’installation d’une des 4 stations terrestres en Sicile, où sont implantées de nombreuses bases militaires américaines : rappelons qu’en juillet 1943 les Alliés débarquent en Sicile (opération Husky), après une alliance avec la Mafia (que les fascistes combattent) négociée avec Lucky Luciano, emprisonné aux États-Unis. C’est dans cette période que les USA ont obtenu de nombreuses concessions territoriales pour réaliser des bases militaires dans cette région stratégique au milieu de la Méditerranée.

D’abord prévue à Sigonella, le choix se porte ensuite sur Niscemi, une ville de 20 000 habitants où existe déjà un centre de transmissions radio navales.


Un comité NO MUOS s’est alors constitué, suivi rapidement par d’autres dans des villes et villages siciliens. Les nombreuses actions menées depuis ainsi que la répression étatique sont détaillées dans cette brochure. Elle a été rédigée par le mouvement NO MUOS pour diffuser de l’information et faire connaître ses analyses.

Elle entre dans la campagne menée en solidarité à Turi Vaccaro, militant de 56 ans, figure historique des actions pacifistes et antimilitaristes en Italie. Il a été arrêté en août dernier pour avoir gravé avec son marteau les lettres NO MUOS en haut d’une des énormes antennes (plus de 20 mètres) qu’il avait escaladé.

Au coeur du peuple

Anarchistes dans la Révolte Populaire de 2017 au Venezuela

Rodolfo Montes de Oca 17 oct. 2018 102 p., 10 €

Situation politique sociale au Vénézuela

ISBN 9782915514988   

Sentences misanthropes, maximes liberta-rationalistes et autres blasphèmes patentés

Anarphorismes

Sven Andersen 20 juil. 2018 72 p., 5 €


Le présent recueil est composé d’aphorismes libertaires ou maximes liberta-rationalistes, qui concernent en majorité l’éconophobie, la théophobie et la cléricophobie. « Ces phobies, des vérités révélées, m’inspirent énormément, un peu comme Joe Dalton est obsédé par le grand couillon de Lucky Luke. Nous, anarchistes, lutterons évidemment toujours contre l’art de (ne) guère rire, les esprits de sérieux et nous refuserons plus que jamais à servir de chair à canon, chair à boxon et chair à patron, selon une trilogie classique, notre trinité à nous. Pas besoin de conciles et d’excommunications pour ce faire. »

ISBN 9782915514995   

Pour un anarchisme du XXI siècle

Fédération Anarchiste 30 juin 2018 56 p., 2 €

Les anarchistes veulent l’éclosion d’une société égalitaire de femmes et d’hommes libres. Pour nous, tout gouvernement, tout pouvoir étatique rend possible matériellement la domination et l’exploitation d’une partie de la société par l’autre. Au mode d’organisation de la vie sociale, gouvernemental et centralisateur, ils opposent un mode d’organisation autogestionnaire et fédéraliste.

Les idées anarchistes sont éloignées tant des conceptions réformistes du socialisme (qui croit possible de changer progressivement les bases inégalitaires de la société capitaliste par le biais du parlementarisme) que des conceptions marxistes, comme la dictature du prolétariat comme moyen révolutionnaire.


HOMOPHOBES=ASSASSINS

Patrick Schindler 01 juil. 2017 44 p., 3 €

Dans les sociétés occidentales, si l’homosexualité était relativement tolérée, sinon admise parmi les plus "grands personnages historiques", elle a dû attendre les premières décennies du XXème siècle pour voir apparaître les premiers défenseurs des droits des homosexuels et les premiers activistes osant la revendiquer haut et fort ! Mais, malgré les avancées obtenues grâce à ces luttes, aujourd’hui, l’homophobie la plus radicale se renforce dans les pays totalitaires comme dans les pays dits "démocrates", - due au retour de l'obscurantisme religieux et des nationalismes

De la table rase institutionnelle à la contestation permanente des lois

L’Anarchisme sous la Révolution française

Erwan Sommerer 26 jan. 2017 70 p., 5 €

La Révolution française ne compta pas d’anarchistes dans ses rangs et chercher à prouver le contraire serait anachronique. Toutefois, au fil des évènements, de façon marginale ou implicite, émergent des revendications qui préfigurent l’anarchisme du XIXe siècle. Ainsi, le rejet de la monarchie et de la tyrannie évolue vers une critique générale du pouvoir et des institutions. De même, l’esprit de « table rase » implique un rejet généralisé des lois et des traditions allant jusqu’à l’idée de « révolution permanente ». C’est alors le retour à l’ordre étatique et à toute forme d’obéissance qui est contesté. A travers l’étude d’auteurs qui ne sont pas habituellement perçus comme anarchistes (Condorcet, Sieyès, Marat, etc.), il s’agira donc dans ce livre de défendre l’idée que toute séquence révolutionnaire génère des comportements anarchistes, même si ceux-ci ne sont pas explicites ou assumés comme tels.
ISBN 978-2915514728   

La Commune et l'éducation libertaire

Hugues Lenoir 26 jan. 2017 152 p., 9 €
L’ouvrage est composé de deux ensembles :

Le premier s’inscrit dans la suite des réflexions de l’auteur sur l’éducation libertaire : une mise en perspective de celle-ci, en lien avec les réalisations de la Commune de Paris, et un souhait renouvelé d’une école laïque et gratuite. L’auteur plonge au cœur du texte de James Guillaume, Idées sur l’organisation sociale, écrit en 1876. Texte synthétique où l’éducation apparaît parmi d’autres exigences comme l’une des pierres angulaires de la transformation sociale.

Le second est constitué de questionnements sur les grandes thématiques de l’anarchisme et sur la nécessité de l’organisation spécifique anarchiste.

ISBN 9782915514797   

Faut qu'ça germe

Nelly Trumel

Femmes libres 01 oct. 2016 120 p., 20 €

"NELLY TRUMEL Faut qu’ça germe?!

À l’occasion des trente ans de l’émission Femmes libres sur Radio libertaire, nous avons souhaité partager l’émotion que nous procure la peinture de Nelly Trumel et apporter librement notre point de vue dans cet ouvrage collectif, en montrant les liens entre création artistique et engagement anarchaféministe.Nelly Trumel affiche son refus de la hiérarchisation des sujets dans sa peinture et use de la symbolique de la patate, le  légume du pauvre, comme image de l’esclavage des femmes, mais aussi comme métaphore de leur révolte (« patate dans la gueule ! » dit-elle). Nous poursuivons aujourd’hui ses combats de femme libre et solidaire de ses compagnes de luttes.     Femmes libres"


Repères Libertaires

Athéisme

René Berthier Loran 01 oct. 2016 26 p., 3 €

Le mouvement anarchiste est né vers le milieu XXIe siècle de la rencontre de deux facteurs : la tendance immémoriale de l’humanité à lutter contre l’oppression politique, l’exploitation économique et l’aliénation religieuse ; la révolution industrielle et la formation du mouvement ouvrier moderne au sein duquel le socialisme et l’anarchisme se sont développés.

L’anarchisme comme doctrine et comme praxis a certes évolué, mais il conserve un certain nombre de principes essentiels qu’il convient de rappeler avec fermeté.


La collection Repères anarchistes se propose d’explorer les fondamentaux autour desquels sont engagés aujourd’hui les militants de la Fédération anarchiste et, de façon plus large, les militants libertaires dans leur ensemble.

Repères anarchistes a pour ambition de fournir les éléments de réflexion permettant à toute personne soucieuse d’en savoir plus , d’approfondir ses connaissances.


La rage du social

Laurent Ott 01 sep. 2016 118 p., 8 €
Le travail social est aujourd’hui en crise comme tous les secteurs et toutes les institutions. C’est en dehors des institutions, des structures, et des pratiques traditionnelles que s’invente, ou s’inaugure jour après jour, le travail social de demain. Celui-ci expérimente d’autres modalités d’intervention : le travail hors cadre et hors institutions au plus près des publics et des groupes marginalisés. Bien que minoritaires et précarisées, ces expériences existent et se répandent. Elles appellent l’ensemble des acteurs éducatifs et sociaux, au delà des cloisonnements (professionnels/usagers), ou par secteur (L’École, l’Éducation populaire, l’Éducation spécialisée) à s’approprier leurs pratiques, leurs terrains et l’ingénierie de leur intervention.

ISBN 9782915514704

Affinités non élective

René Berthier 01 sep. 2016 120 p., 14 €

L’histoire nous a habitués à ne voir dans les rapports entre anarchistes et marxistes qu’une opposition irréductible entre deux courants du mouvement ouvrier que tout sépare. Cette opposition ne saurait être sous-estimée, et encore moins occultée. Mais à plus d’un siècle de distance il serait temps d’aborder les choses d’un point de vue dépassioné.


L’élaboration théorique de penseurs comme Proudhon, Marx ou Bakounine doit être restituée dans le lent mouvement de travail qui, au 19eme siècle, tente de mettre en place un instrument d’analyse permettant de comprendre les mécanismes de la société capitaliste.


Ces convergences ne sauraient occulter le fait que les régimes politiques se réclamant de l’héritage de Marx ont fait couler beaucoup de sang ouvrirer.


Il faudra bien un jour rendre des comptes et ne pas se contenter de dire: "Kronstadt? Oui, c’était une erreur...

ou petit guide de survie à l’usage de l’athée misanthrope

Manifeste schizo-rationaliste

Sven Andersen 02 fev. 2016 70 p., 5 €
Ce manifeste est dédié à ceux qui pensent que, pour vivre heureux, il n’est pas indispensable d’être entouré par une ribambelle de fâcheux. Cette misanthropie se double d’un ferme refus de tout obscurantisme, des religions et des superstitions. Son nom : le schizo-rationalisme. Le Grand Système libéral s’attache à empêcher le schizo-rationaliste de s’épanouir, armé de ses idoles rances que sont la famille, le travail, la fraternité de pacotille et le consumérisme béat. L’esprit de sérieux et l’aveuglement face à la mort seront aussi les cibles du schizo-rationalisme, tout comme le natalisme, le bougisme, la particratie, le mariage, la vulgarité conviviale et la dictature numérique.

ISBN 9782915514681

Anarchisme et cause animale. Tome 2, Actualité de la problématique

Loïc Magrou, Dimitri Magnet et Philippe Pelletier 01 fev. 2016 120 p., 9 €
La question du rapport entre l’être humain et l’animal est riche d’implications dans tous les domaines : philosophique, social, éthique, économique, géographique, écologique… Un précédent volume a montré qu’avec Proudhon, Bakounine, Louise Michel, Reclus ou Kropotkine, les théoriciens anarchistes ont porté leur réflexion dans ce domaine sans attendre une certaine mode.

Tout en se demandant à quel point, et pourquoi, la question animale ne serait pas un nouvel « agent dissolvant » du mouvement libertaire, car fratricide, ce livre rassemble trois contributions qui portent sur des problématiques actuelles, notamment abordées par les végétariens, les végétaliens et les véganes.

La première pose la question du « meurtre » — sur un humain ou un animal — dans l’histoire et la pensée du mouvement anarchiste puisque le fait de « tuer » constitue un point essentiel d’achoppement.

La deuxième s’interroge sur la souffrance et le processus de sélection naturelle, en posant la question de l’« exploitation » ou non des animaux par l’être humain.

La troisième se demande si une société humaine devenue entièrement végétarienne est géographiquement et écologiquement viable.

Loin de se cantonner dans un domaine philosophique abstrait, leur réflexion mobilise avec esprit critique le contexte historique, géographique, politique et idéologique, d’hier comme d’aujourd’hui. La question animale n’est pas indépendante de la question sociale, anti-capitaliste et anti-étatiste.

ISBN 9782915514698


Suivi de L’Éducation libertaire de Domela Nieuwenhuis

Pérégrinations pédagogiques

Hugues Lenoir 01 dec. 2015 120 p., 8 €
Par ce titre Pérégrinations pédagogiques Hugues Lenoir tenait à rendre hommage à Flora Tristan qui publia le récit de son voyage au Pérou titré Pérégrinations d’une paria. Mais, il souhaite surtout rappeler que pour répandre ses idées socialistes et féministes, Flora s’engagea dans un tour de France à la rencontre des ouvriers et des ouvrières en 1843. Comme, elle, il poursuit son voyage en pédagogie émancipatrice. Il consacre la première partie de cet ouvrage à un précurseur des pédagogies modernes, disciple de Jean-Jacques Rousseau, Johann Heinrich Pestalozzi, auquel les pédagogues libertaires doivent (peut-être) quelques-unes de leurs idées. Il poursuit son chemin en brossant une rapide synthèse de l’émergence et de la permanence du souci d’éduquer que partagèrent les militants libertaires et leurs organisations, du milieu du XIXe siècle au premier tiers du XXe, durant la Révolution espagnole. Enfin, l’auteur poursuit sa promenade en éducation libertaire en analysant et commentant, avec un regard contemporain, la conférence donnée sur ce thème en 1900 par le militant anarchiste hollandais Ferdinand Domela Niewenhuis dont le texte est reproduit in extenso en fin d’ouvrage.

ISBN 9782915514674

Enjeux libertaires pour le XXIe siècle par un anarchiste néophyte

Philippe Corcuff 01 nov. 2015 296 p., 14 €
Ce livre identifie les enjeux intellectuels d’une nouvelle politique d’émancipation au XXIe siècle. L’auteur, anarchiste de fraîche date, s’inspire du patrimoine libertaire selon une approche iconoclaste, interrogeant tour à tour les auteurs critiques des XIXe et XXe siècles, avec la volonté de les actualiser et de les replacer dans les problématiques actuelles : Proudhon, Stirner, Marx, Bakounine, Luxemburg, Dewey, Levinas, Guérin, Debord, Gorz, Chomsky, Bourdieu, Boltanski, Michéa, Holloway, Onfray, les auteurs de la décroissance ou ceux du post-anarchisme. L’ouvrage conclue sur une réflexion quant à l’actualité d’une Fédération anarchiste aujourd’hui.

ISBN 9782915514551

Anarchisme et cause animale. Tome 1, Textes fondateurs

Collectif coordonné par Philippe Pelletier 02 oct. 2015 140 p., 9 €

Quelles visions les anarchistes ont-ils de la condition animale ? Comment envisagent-ils, à la lumière des théories darwiniennes sur l’évolution, le rapport entre animalité et humanité. Les principaux théoriciens, Proudhon, Bakounine, Reclus et Kropotkine ont tous évoqué dans leurs travaux cette question fondamentale. Cet ouvrage propose une anthologie présentant leurs positions respectives. Un second volume à paraître prochainement abordera ce sujet à travers le travail de scientifiques contemporains.
ISBN 9782915514629

L'enquête de 1885 contre les anarchistes en Suisse Romande

Pas de la dynamite mais du tabac

Frédérico Ferreti & Patrick Minder 14 juil. 2015 180 p., 12 €
Transcription intégrale, accompagné d’une introduction, du dossier contenant les interrogatoires des anarchistes en Suisse romande (parmi lesquels Jean Grave, Élisée Reclus et Jean-Louis Pindy) dans le cadre de la première opération de la police suisse contre les anarchistes. Ce livre est plus amusant qu’il n’y paraît du fait que la police et la magistrature cherchent de la dynamite et trouvent du tabac mais aussi des réponses ironiques et des moqueries des militants les plus expérimentés parmi les interrogés...

ISBN 9782915514667   

Création de l'Internationale des Fédérations anarchistes + CD audio

1968 le congrès de Carrare

Collectif 10 mai 2015 250 p., 17 €

accompagné d’un CD


C’est au Congrès de Carrare de 1968 que s’est constituée l’Internationale des Fédérations Anarchistes, mais pour le mouvement libertaire ce fut aussi une occasion extraordinaire de faire de la politique en se confrontant à un public élargi... Ce travail est conçu à partir de sources diverses : enregistrement audio des moments les plus importants du congrès, revue de presse des journaux italiens qui ont couvert l’évènement, commentaires et analyses d’intellectuels et de militants contemporains, témoignages des participants, documents du Congrès.

ISBN 9782915514599

Collection Graine d’ananar

Kôtoku Shûsui

Philippe Pelletier 01 mai 2015 80 p., 5 €

Kôtoku Shûsui (1871-1911) est un journaliste japonais socialiste (on le surnomma le Jaurès japonais) puis communiste libertaire. Pacifiste à ses débuts, il lutta contre la guerre russo-japonaise. Il fut aussi l’élève de Ch?min Nakae, grand homme politique, écrivain et philosophe. Ayant été exécuté, accusé de trahison par le gouvernement japonais, il a rejoint le panthéon des martyrs anarchistes.
ISBN 9782915514650

Collection Graine d’ananar

François Salsou

Michel Delmouly 04 avr. 2015 72 p., 5 €

Né dans l’Aveyron, le 4 février 1876 et mort le 19 juillet 1901 aux îles du Salut en Guyane, Salsou est un anarchiste oublié. Ouvrier pâtissier, il était lui-même peu connu de son temps, mais lecteur de la presse anarchiste, jusqu’au jour où il décida de réaliser un attentat contre le Shah d’Iran en visite à Paris lors de l’exposition universelle. Salsou est alors arrêté et condamné au bagne à perpétuité. On voit ici comment, un peu comme Ravachol, un individu révolté par l’injustice a pu sincèrement croire qu’un acte isolé pouvait changé le monde.

ISBN 9782915514612

La fin de la Première internationale

René Berthier 26 jan. 2015 360 p., 16 €
Selon Bakounine, aucune idéologie ne devait dominer dans l’Internationale, qui devait être un mouvement de masse et c’est pourquoi il combattit Marx. Après que l’Internationale dite anti-autoritaire a surmonté la crise due aux manipulations bureaucratique, elle devint anarchiste, allant l’encontre de ce que voulait Bakounine et précipita la chute de l’organisation qui devint un groupe affinitaire. L’auteur propose une interprétation qui sort des idées reçues sur une question qui tend aujourd’hui à être oubliée.

ISBN 9782915514636

Une mémoire anarchiste

Max Nettlau

Rudolf Rocker 01 dec. 2014 360 p., 18 €
Historien, philologue, infatigable chercheur, Max Nettlau passa sa vie à préserver la mémoire de l’idéal anarchiste. Il l’étudia comme un naturaliste. Rudolf Rocker, ami très proche de Nettlau, écrit : « Peu de compagnons ont une idée réelle de la vie de cet homme hors du commun. Hormis Proudhon, personne dans tout le mouvement anarchiste n’a accompli un travail aussi considérable. » Cette monographie honore la mémoire d’un homme, et celle d’individus qui œuvrèrent à l’édification d’une société anarchiste.

ISBN 9782915514605

Madeleine Vernet

Hugues Lenoir 01 août 2014 70 p., 5 €

Éducationniste libertaire, féministe, pacifiste et libre penseuse, Madeleine Vernet (1878-1949) fut une militante infatigable engagée sur plusieurs fronts. Liée au mouvement libertaire depuis 1904, elle fonde, en 1909, l’orphelinat « l’Avenir social » , qui malgré les multiples difficultés diverses, a accueilli des centaines d’orphelins. Madeleine Vernet prônait l’union, considérant que tous les courants du mouvement ouvrier devaient être associés à son projet éducationniste. En 1918, l’œuvre de l’orphelinat était soutenue par 300 organisations ouvrières (syndicats, unions, fédérations), 90 coopératives de production ou de consommation, 100 organisations socialistes, 506 individus.

Sacco et Vanzetti

Ronald Creagh et Franck Thiriot 26 jan. 2014 72 p., 3 €

Sacco et Vanzetti

Ronald Creagh et Franck Thiriot, 2014, 72 p., 3,00 €

L’affaire est connue et tout le monde sait que les deux anarchistes électrocutés étaient innocents. Le rappel des faits ne constitue donc qu’une petite partie de l’ouvrage, qui s’attarde particulièrement sur le contexte politique, lequel explique nettement et le pourquoi des arrestations et la condamnation à la peine capitale. Le second texte, signé Ronald Creagh, analyse les tenants et les aboutissants d’un « mythe » comparable aux États-Unis à l’affaire Dreyfus et dont le retentissement fut mondial. En effet, les livres sur l’affaire se sont multipliés, une chanson de Joan Baez fut hyper-populaire, etc. Sacco et Vanzetti furent finalement réhabilités par le gouverneur du Massachussetts (où eu lieu le procès) en 1977, soit cinquante ans après leur exécution...

ISBN 9782915514544

Louise Michel

Claire Auzias 26 jan. 2014 72 p., 5 €

Le portrait de Louise Michel par une libertaire engagée (plusieurs ouvrages sur les Roms). Une biographie admirative mais sans concession qui va de l’enfance jusqu’à la mort de la révolutionnaire devenue célèbre durant la Commune, en passant par l’exil (Nouvelle Calédonie, Londres) et la prison. En fin d’ouvrage, des hommages écrits par Hugo, Verlaine, Tailhade ainsi que deux portraits des plus proches de Louise Michel durant la Commune : Théophile Ferré et Nathalie Le Mel.

ISBN 9782915514537

Bicentenaire de Michel Bakounine.

Actualité de Bakounine 1814-2014

Collectif coordonné par Philippe Pelletier 26 jan. 2014 160 p., 10 €

Au sommaire, textes de Frank Mintz, « Bakounine et notre militantisme », René Berthier, « Théorie politique et méthode d’analyse dans la pensée de Bakounine », Maurizio Antonioli, « Bakounine syndicaliste ? Une « vieille » polémique toujours actuelle », Gaetano Manfredonia, « Bakounine en Italie (1864-1867) : révolution sociale ou révolution nationale ? », Jean-Christophe Angaut, « Bakounine contre Dieu, religion et antithéologisme », Philippe Corcuff, « Sentiers d’une philosophie politique de la liberté et de l’égalité », Philippe Pelletier, « Bakounine géopolitique, esquisse ».
ISBN 9782915514568

Kropotkine et la grande guerre

René Berthier 26 jan. 2014 250 p., 14 €
Kropotkine, l’un des principaux théoriciens du mouvement libertaire, adopta, en 1916, une position de soutien à l’Union sacrée et signa un manifeste qualifié, à tort, de « Manifeste des Seize ». Ce ralliement de Kropotkine suscita un réel émoi dans le mouvement libertaire international, par tradition antimilitariste et opposé aux guerres. On s’est souvent interrogé sur les raisons du vieux révolutionnaire. Un siècle après le début de la guerre, il est temps de comprendre les raisons qui ont poussé l’anarchiste russe à faire ce choix.

Études proudhoniennes. Tome 2, La propriété

René Berthier 01 oct. 2013 214 p., 10 €

Le second volume des études proudhoniennes de René Berthier est consacré à la propriété. On ne retient souvent qu’une phrase célèbre « La propriété, c’est le vol », mais il est intéressant de voir que la position de Proudhon sur la propriété a évolué au cours de temps. En outre ce volume d’études proudhoniennes s’attache à évaluer l’héritage proudhonien sur la question : ce qui en a été retenu dans l’AIT (congrès de Bruxelles, congrès de Bâle), mais aussi ce qu’on peut en retenir aujourd’hui en vue de l’établissement d’une économie libertaire. Fait suite au volume 1, L’économie politique.

ISBN 9782915514506

Le mouvement anarchiste et syndical en Tunisie

Collectif 01 mai 2013 150 p., 8 €

Les révolutions arabes ont offert un nouveau souffle pour les luttes internationales. Elles ont ouvert de nouveaux champs d’espoir. En Tunisie, les anarchistes continuent leur œuvre de résistance et de construction d’un mouvement libertaire au sein du mouvement révolutionnaire. Ils se structurent au sein du mouvement Désobéissance. Après avoir participé aux diverses luttes sociales qui ont agité le pays, après avoir chassé Ben Ali en janvier 2011, après avoir organisé une Rencontre des Peuples en lutte, à Tunis, en novembre 2011, ils ont repris le travail quotidien pour l’émancipation et l’égalité sociale. Ils sont en lien avec les organisations syndicales, les organisations de chômeurs, de femmes, etc. A travers ces textes et interviews, on retrouve la volonté de conserver l’unité des révolutionnaires et de poursuivre ce qui a été entamé dans la lutte contre le système Ben Ali : la liberté, la justice, l’égalité économique et sociale.
ISBN 9782915514520   

Géographie et anarchie, Reclus, Kroptkine, Metchnikoff

Philippe Pelletier 26 jan. 2013 640 p., 24 €

Pourquoi trouve-t-on plusieurs géographes parmi les théoriciens du mouvement anarchiste constitué au cours des années 1880, suite à la Première Internationale ? Godwin, Proudhon ou Bakounine offrent déjà des réflexions sociologiques et politiques mais aussi spatiales à travers la question du fédéralisme libertaire, des nationalités ou de la démographie. La géographie d’Élisée Reclus est déjà bien étudiée par plusieurs spécialistes, mais il fallait approfondir ses rapports avec l’anarchie. Philippe Pelletier se propose de le faire, en l’élargissant à la pensée de ses amis anarchistes et géographes qu’étaient Pierre Kropotkine et Léon Metchnikoff. Contrairement à la théorie marxiste qui préfère l’histoire ou l’économie, une logique commune relie la géographie et l’anarchie. Il ne s’agit pas de soumettre l’une à l’autre, et réciproquement, mais de réfléchir librement sur ce qui les anime et les rapproche : une vision du monde et des peuples, la compréhension de l’Ailleurs, la reconnaissance des besoins humains et des ressources, l’aménagement du territoire, la commune et le fédéralisme, la poésie et le paysage, le rapport à la nature, et la confrontation avec l’écologie. Abordant de façon critique le marxisme et l’écologisme, sans céder au prêt à penser scientifique ou politique, ce livre donne des outils de réflexion et d’expériences historiques pour libérer les espaces de toute domination.

ISBN 9782915514490   

France d’en haut, France d’en bas

Maurice Rajsfus 01 mar. 2012 256 p., 12 €
Il n’est pas rare que les dominants, ceux de la France d’en haut, puissent éprouver une joie malsaine lorsqu’ils imposent leur lourde supériorité à ceux qui seraient issus de la France dite d’en bas. C’est dans l’ordre des choses, estiment-ils, car il faut à la tête du pays, ou de l’entreprise, des êtres déterminés sans qui les diverses institutions ne pourraient fonctionner de façon cohérente. Combien de fois a-t-on pu entendre cette fausse vérité première : « L’exercice du pouvoir est solitaire ! » En fait, ceux qui désirent affirmer leur domination n’ont que faire des avis et des conseils. Si les classes considérées comme inférieures pouvaient s’inquiéter de l’organisation de la cité, ce serait le monde à l’envers. Il est vrai que, dans l’esprit étroit des dominants, les décisions ne peuvent appartenir qu’à ceux qui auraient été formés à cette fin. Il n’est que temps d’en finir avec cette fatalité qui transforme les partageux en damnés de la terre. Après A vos ordres ? Jamais plus ! et L’Intelligence du barbare, Maurice Rajsfus nous offre ici le troisième et dernier volet de sa réflexion autour de la domination sociale.

ISBN 9782915514452

Chroniques de barbarie et de résistance

Le Miroir du Mexique

Claudio Albertani 26 jan. 2012 200 p., 12 €

L’auteur est à la fois témoin des actes de la barbarie capitaliste et acteur des résistances qui se multiplient dans l’œil du cyclone mexicain. Les textes ici sélectionnés sont, pour l’essentiel, traduits d’un ouvrage paru en espagnol sous le titre : El espejo de México, et abordent aussi bien les douleurs subies par la population que ses pratiques de solidarité et de rébellion, porteuses d’espoirs. Ils reflètent les dangers qui menacent la planète : totalitarisme économique, destruction de l’environnement, paupérisation... Mais surtout, ils laissent percevoir les frémissements d’une civilisation basée sur la négation de la société marchande : la culture indigène. Partout présente, dans villages et quartiers, dans les communautés zapatistes et l’Oaxaca, elle pratique démocratie directe, décisions au consensus, communalité, qui renvoient les manœuvres partidaires dans les poubelles de l’Histoire. L’ouvrage se termine par l’analyse du deuxième congrès de l’Assemblée populaire des peuples de l’Oaxaca (APPO), où s’affrontèrent vision verticale et horizontale de cet extraordinaire mouvement social. La magnifique intervention des jeunes libertaires de VOCAL (Voix oaxéquègnes construisant l’autonomie et la liberté) illustre les espoirs en un « bouleversement social véritable et profond de notre société ».

ISBN 9782915514476

Arthur Lenning

Collectif 26 jan. 2012 66 p., 5 €

Une approche biographique de l’une des figures du mouvement anarchiste néerlandais. Journaliste, essayiste et traducteur, Lehning (1899-2000), né aux Pays-Bas et mort en France, fut également le secrétaire de l’Association internationale des travailleurs (AIT), un vulgarisateur de l’œuvre de Bakounine - il participa à l’édition des œuvres complètes -, engagé dans la révolution espagnole de 1936...

ISBN 978291551448

Une femme affranchie, Gabrielle Petit, l’indomptable

Madeleine Laude 01 dec. 2011 292 p., 15 €


Qui est cette Gabrielle Petit qui vécut de 1860 à 1952 ? Militante infatigable, conférencière reconnue et admirée en son temps, elle a été presque totalement oubliée par l’histoire. Dans le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français de Jean Maitron, un article évoque son engagement libertaire et féministe mais le texte comporte de nombreuses lacunes. L’Histoire du féminisme français du Moyen Âge à nos jours de Maïté Albistur et Daniel Armogathe cite seulement son nom et celui de La Femme affranchie, avec une seule date (1904) alors que Gabrielle Petit a dirigé cette revue de 1904 à 1913 puis l’a reprise en 1930. Quant à Alain Corbin, dans Les Filles de noce, il vante l’action de Paul Robin qui, en 1906, élabore un projet de syndicalisation des filles publiques et « propose que les bureaux de La Femme affranchie de Gabrielle Petit servent de siège à l’organisation. » Mais A. Corbin ne dit rien des très nombreux articles que La Femme affranchie a consacré à la dénonciation de la prostitution. Gabrielle Petit est au rendez-vous du syndicalisme et du féminisme. Elle est dans l’histoire et les combats de son temps - et du nôtre -, car le combat pour l’affranchissement est toujours d’actualité.
ISBN 9782915514407

Lucia Sanchez Saornil

Guillaume Goutte 01 mar. 2011 64 p., 3 €

Très peu de choses ont été écrites sur Lucia Sanchez Saornil. Certes, l’on peut trouver quelques informations dans différents livres et articles abordant la révolution espagnole de 1936 ou, plus particulièrement, l’organisation des Mujeres Libres, mais c’est bien peu comparé à l’activisme artistique et militant dont a fait preuve Lucia pendant sa vie. D’abord engagée dans l’un des plus importants mouvements poétiques avant-gardistes de l’Espagne, puis activement investie dans l’anarcho-syndicalisme, la lutte pour l’émancipation des femmes et la révolution sociale espagnole de 1936, Lucia a toujours cultivé en elle le changement et le désir de faire naître une société plus juste, plus libre et plus égalitaire. Ce court essai entend faire revivre en quelques pages une femme extraordinaire, à la fois poète et anarchiste, qui a fait de sa vie une lutte pour un monde meilleur.

ISBN 9782915514438

Précis d’éducation libertaire

Hugues Lenoir 26 jan. 2011 150 p., 10 €
Une synthèse des principes essentiels de l’éducation libertaire, à travers les idées et les réalisations des grandes figures du mouvement anarchiste. Ce précis vise à engager une réflexion sur la place de l’éducation dans la cité en vue de l’émancipation.

ISBN 9782915514445

L’anarchiste inachevé, Arthur Rimbaud

Patrick Schindler 26 jan. 2011 210 p., 5 €
Encore un livre sur Rimbaud ? Oui encore un ! Le but de cet essai est de se démarquer du phénomène de mode qui pousse souvent à dire n’importe quoi sur n’importe qui. Ma recherche consiste à essayer de savoir pourquoi l’adolescent qui rassemblait tous les ingrédients de l’anarchie s’écarta de la lutte sociale, de l’amour et enfin de la poésie pour plonger dans un individualisme itinérant. Si cette humble participation à son histoire pouvait donner aux adolescents l’envie d’enfiler à leur tour ses « souliers blessés, un pied près de leur cœur », afin de suivre Rimbaud sur ses traces remplies d’anarchie ! Qu’il les entraîne encore et toujours vers les affres les plus profonds de la création poétique, vers la jouissance, vers l’impossible, et qu’on laisse enfin le Rimbaud, qui voulait définitivement devenir un autre, le rester ! Arthur Rimbaud, l’anarchiste inachevé, oui... Car, cent vingt ans plus tard, il remue encore !...

ISBN 9782915514414

Errico Malatesta - Ecrits Choisis

Errico Malatesta 01 oct. 2010 207 p., 10 €

Les éditions du Monde Libertaire ont publié en 2006 une sélection de textes de l’anarchiste italien Errico Malatesta (1853-1932) qui rassemble des textes publiés précédemment sous la forme de 3 brochures en 1978, 1981 et 1982.

Le livre est présenté sous forme de courts chapitres classés par thèmes, et l’intérêt va bien sûr au delà du débat autour du matérialisme en abordant tous les sujets auxquels un anarchiste peut s’intéresser, de la violence au communisme et à l’individualisme.

Barcelone

Miranda Caserio 01 oct. 2010 144 p., 7 €
La rumeur enflait à mesure qu’il approchait de la Catalogne. L’euphorie collective aussi. L’acharnement et la fureur des résistants étaient tels que les jeunes recrues continentales se faisaient éventrer en tremblant. Le nombre et la technologie n’y faisaient rien. La puissance de la conviction était décisive. Les jeunes soldats se battaient pour un salaire, quelquefois par conviction molle. Les résistants se battaient pour la cause, jusqu’à la mort. Hier, un jeune homme de seize ans, ceinturé de dynamite, s’était fait explosé au milieu des lignes ennemies après s’être fait passé pour un infirmier. Aujourd’hui, c’était une femme qui avait surpris un soldat, couteau au poing et la rage dans les yeux. Au milieu d’un petit village, l’autre ne s’était pas méfié. Elle l’avait égorgé. Comme ses compagnons, elle savait que la Révolution ne se fait pas la fleur au fusil.

ISBN 9782915514377

L’anarcho-syndicalisme et l’organisation de la classe ouvrière

René Berthier 01 mar. 2010 198 p., 12 €

L’anarcho-syndicalisme n’est pas un mouvement sans doctrine. Il constitue dans une large mesure un retour aux principes bakouniniens. Force importante entre les deux guerres, sa disparition de la scène internationale n’est pas tant due à son incapacité à s’adapter à l’évolution de la société capitaliste qu’à son extermination physique par le fascisme et le stalinisme. La modernité fournit des atouts considérables au mouvement s’il se montre capable d’en tirer parti. Cela implique, là encore, l’exigence d’une réflexion nouvelle sur la notion de travail productif, qui ne peut plus se limiter aux critères élaborés par les penseurs socialistes du siècle dernier, et sur la fonction du travail dans la société d’aujourd’hui.
ISBN 9782915514209

Henri Roorda ou le zèbre pédagogique

Hugues Lenoir 26 jan. 2010 74 p., 5 €
Le but de cette brochure est de faire découvrir en France un pédagogue libertaire trop souvent ignoré et pourtant clairvoyant et critique sur les limites des systèmes éducatifs autoritaires de son temps et du nôtre. Le discours de pédagogie critique d’Henri Roorda est encore, on peut le déplorer, largement d’actualité. Henri Roorda fut à la fois un praticien et un critique du système éducatif en Suisse romande, mais sa critique, dépasse cette région et vaut pour d’autres contrées. Il fut aussi impliqué dans l’École Ferrer de Lausanne. Pour lui comme dans tout projet d’éducation libertaire, il s’agissait non pas de dogmatiser, mais d’enseigner. C’est du travail que devait se dégager la morale, car, ajoute-t-il plus loin, l’École Ferrer a tablé sur deux éléments d’avenir, qui permettent tous les espoirs, toutes les audaces : sur les enfants et sur le travail.

ISBN 9782915514353

L’intelligence du barbare

Maurice Rajsfus 26 jan. 2010 300 p., 15 €
Sommes-nous jamais sortis de la barbarie ? Le Barbare moderne pourrait être comparé à ce mafieux qui a changé de manière mais sans modifier ses habitudes. Le petit prédateur a pris de la hauteur. Il s’est investi en politique. Habitué à traiter avec férocité ceux qui, jadis, se risquaient à résister, notre Barbare contemporain ne peut toujours pas se départir de cette brutalité qui fait partie de sa nature profonde. Attitude nécessaire pour mieux terroriser les faibles d’esprit. Tout naturellement, le Barbare a fait des émules. On les trouve sur tous les chemins de traverse. Ils se manifestent sur le lieu de travail, estimant que l’exploitation rationnelle consentie est bien plus efficace que la simple résignation enseignée par les Églises. Le Barbare est à nos portes. Il ne cesse de nous surveiller. Notre voisin est peut-être l’un de ces mercenaires qui n’a rien à refuser à la police. Avec la multiplication des bénévoles en répression, le Barbare en chef peut estimer avoir de beaux jours devant lui...

ISBN 9782915514384

L'an prochain la Révolution (DVD)

Maurice Rajfus et Frédéric Goldbronn 01 jan. 2010 15 €
DVD, 75 min

L’an prochain la révolution, c’est le cri d’espérance des prolétaires du Yiddishland de la première moitié du XXe siècle, un rêve qui s’achève pour les parents de Maurice Rajsfus dans le cauchemar des camps d’extermination. Cet espoir, Maurice Rajsfus n’a eu de cesse de le faire vivre, tant au travers de ses engagements militants contre le fascisme, le colonialisme, le racisme et la répression policière, que dans la cinquantaine d’ouvrages qu’il a publiés. Le réalisateur accompagne Maurice Rajsfus sur les traces de cette mémoire. Le film est accompagné de nombreux suppléments.

ISBN 3760114951113

Quand Marx, Engels, Lénine flinguaient les anarchistes

Justhom 01 sep. 2009 120 p., 6 €

Le titre de cet opuscule est on ne peut plus clair et à sa lecture vous aurez vite compris qu’il est justifié. Ce n’est pas que de l’histoire ancienne. On sait les conséquences pour le mouvement ouvrier et révolutionnaire de cette opposition entre Marx et Bakounine, entre ces deux conceptions du socialisme et ce que cette prédominance du marxisme-léninisme a donné... et que l’on continue de payer encore aujourd’hui ! En lisant cette brochure, qui n’hésite pas à reproduire des passages entiers d’écrits de Marx, Engels ou Lénine afin que l’on puisse juger sur pièces, on aura vite senti que les pratiques totalitaires étaient déjà inscrites dès les premiers pas du marxisme et que les Lénine, Trotsky, Staline, Mao et autres tyrans rouges n’ont fait que les continuer en mille fois pire car ils étaient, eux, au pouvoir !
ISBN 9782915514254

Pierre Joseph Proudhon

Collectif 01 avr. 2009 80 p., 5 €

Pierre-Joseph Proudhon, né le 15 janvier 1809 à Besançon dans le Doubs et mort le 19 janvier 1865 à Paris, est un polémiste, journaliste, économiste, philosophe et sociologue français. Précurseur de l'anarchisme, il est le seul théoricien révolutionnaire du XIXe siècle à être issu du milieu ouvrier


Autodidacte, penseur du socialisme libertaire non étatique, partisan du mutuellisme et du fédéralisme, il est le premier à se réclamer anarchiste en 1840, partisan de l’anarchie, entendu en son sens positif : « La liberté est anarchie, parce qu'elle n'admet pas le gouvernement de la volonté, mais seulement l'autorité de la loi, c'est-à-dire de la nécessité »


Il est l'auteur de plus de soixante livres

Dernières nouvelles de la liberté

Raymond Espinose 01 fev. 2009 128 p., 10 €
Avec ce deuxième recueil de nouvelles, Raymond Espinose poursuit son incursion dans un monde glauque où la corruption des notables le dispute à la dérive des laissés-pour-compte et où le combat individuel est entravé par de mystérieuses entités supérieures. Mais en arrière-plan de ces sombres tableaux, toujours une lumière scintille : l’exigence de la liberté émancipatrice. L’ouvrage est précédé d’un premier volume.

ISBN 9782915514186

Études Proudhoniennes. Tome 1, L'économie politique

René Berthier 26 jan. 2009 192 p., 10 €

Le mouvement anarchiste est né vers le milieu du siècle dernier de la rencontre de deux facteurs : la tendance immémoriale de l’humanité à lutter contre l’oppression politique et l’exploitation économique ; la révolution industrielle et la formation du mouvement ouvrier moderne. Dans le présent ouvrage, l’auteur s’est attaché à montrer en quoi Proudhon fut à l’origine d’une innovation révolutionnaire dans l’analyse des mécanismes du système capitaliste  ; il a tenté d’exposer à la fois la genèse intellectuelle de cette « trouvaille » et le contexte dans lequel se situaient les débats en ce milieu du XIXe, à une époque où les doctrines de Proudhon et de Marx n’étaient pas encore parvenues à leur maturité. Son propos déborde largement l’économie politique pour errer dans le champ de la philosophie.

ISBN 9782915514346

1998-2008 Une décennie de luttes sociales

Patrick Schindler 26 jan. 2009 340 p., 18 €
Dix ans déjà, dix ans seulement ? Dix ans de révoltes, de combats et d’espoirs. Selon les cas, parfois mais trop peu, euphorisants et la plus part du temps, si terrifiants et révoltants. Luttes trop souvent abandonnées par la résignation, la lassitude et l’écrasement du retour d’une droite pure et dure, de l’ordre moral, de l’obscurantisme religieux, de la prégnance du libéralisme et de l’absence d’utopies. Un site juridique indique sur Internet que depuis vingt ans, plus de trois cents lois et décrets liberticides ont été prononcés, nos espaces de liberté n’ont fait que de jour en jour, s’amenuiser... Après ce tour d’horizon, il est difficile de rester optimistes. Mais, fort de leur idéal utopiste, on sort de cet ouvrage, avec la conviction que les anarchistes - qui ne se sont jamais lassés dans le passé et ne se lasseront jamais dans l’avenir de se battre pour le droit de vivre dignement, de jouir et de choisir la société qu’ils et elles désirent - continueront à le faire. Joyeux et c’est pour ça que... Nous sommes et resterons toujours debout !

ISBN 9782915514162

À vos ordres ? Jamais plus !

Maurice Rajsfus 26 jan. 2009 260 p., 12 €
« L’anarchie est la plus haute expression de l’ordre » (Élisée Reclus), mais l’ordre que l’on nous impose est loin d’être de cette nature. L’ordre public, c’est l’ordre brutal mis au service du pouvoir quel qu’il soit. Il faut être cohérent : l’ordre n’est pas réellement au service des citoyens mais sert essentiellement à les encadrer, les surveiller, les contrôler. L’ordre, c’est le bon plaisir du souverain, jadis, de celui qui gouverne, de nos jours. Au-delà, l’ordre ne représente pas uniquement la volonté du prince, comme ses caprices du moment. Une certitude, lorsqu’une société fonctionne en bon ordre, elle perd les moyens de contester, de se soulever même lorsque le poids des interdits devient insupportable.

ISBN 9782915514148

Digressions sur la révolution allemande

René Berthier 26 jan. 2009 188 p., 10 €

La révolution allemande de 1918 est peu connue des militants. Pourtant, un enjeu de taille se jouait à ce moment-là.


La révolution russe, qui avait abattu le tsarisme, commençait à s’enliser. Lénine lui-même, admirateur de la social-démocratie allemande, avait toujours considéré que la révolution en Russie ne devait être que le prélude à la révolution allemande et que ce n’était que lorsque le prolétariat allemand, organisé par un parti qui se réclamait de l’héritage de Marx, prendrait le relais, que les choses sérieuses pourraient commencer.


L’attitude des communistes va conduire, entre autres, à la défaite de la révolution allemande et va livrer le prolétariat allemand, l’Europe et le monde à la barbarie hitlérienne.

La semaine d’un lézard

Fred Morisse 26 jan. 2009 98 p., 12 €
Ce roman est le journal d’un chômeur ordinaire, vivant dans une cité quelconque et galérant comme tout un chacun. Pas d’envolée lyrique mais un style décapant pour parler du quotidien des « jeunes des cités », comme on dit. Et puis, les galères, les embrouilles, les disparitions. Tout cela le temps d’une semaine dont le problème principal « c’est que quand c’est fini, ben ça recommence ». Le chagrin, que l’on appelle aussi le travail, est la toile de fond de ce roman rageur, à placer entre toutes les mains.

ISBN 9782915514230

Syndicalisme et anarchisme au Brésil

Alexandro Samis 26 jan. 2009 96 p., 8 €

Dans cet ouvrage, Alexandre Samis replace le mouvement libertaire brésilien dans un contexte économique et social - celui de la fin du XIXe et du début du XXe siècle - qui permit sa naissance et son développement mais il le met aussi en perspective avec d’autres expériences libertaires, entre autre avec celle du mouvement qui se constitue en France à la même époque. Il souligne d’ailleurs, combien l’expérience française des Bourses du Travail et de la CGT de Pelloutier et de Pouget exerça une influence forte sur les organisations ouvrières de classes au Brésil au début du XXe siècle. Comme en France d’ailleurs, l’anarchisme reçoit d’abord une définition négative, synonyme de désordre, mais le terme fut rapidement utilisé par les critiques politiques pour condamner les pouvoirs en place ce qui contribua, dès les années 1835, à faire naître une définition positive de l’anarchisme comme le proposait Pierre-Joseph Proudhon. Mais, c’est de fait la Commune de Paris qui popularisa l’idée d’anarchisme au Brésil. Même si les fouriéristes venus de France qui avaient tenté de créer des phalanstères avaient préparé le terrain à un anarchisme rural symbolisé par la colonie anarchiste de la Cecilia (1890).

ISBN 9782915514247

Un voile sur la cause des femmes

René Berthier 26 jan. 2009 68 p., 4 €


La question du voile revient de façon récurrente sur le devant de la scène politique et médiatique. C’est la première mesure que prennent les religieux pour asseoir leur autorité, leur présence, leur influence. Les femmes en sont toujours les premières victimes - même si certaines veulent défendre les marques de leur oppression - et les luttes féministes des années 1970 ont du mal à entrer en résonance avec les préoccupations des jeunes filles des années 2000. Il s’agit donc de déconstruire le modèle idéologique religieux sur lequel se fonde l’oppression des femmes. La question de l’islamisme et du féminisme est ici posée.

ISBN 9782915514193

No Border - Usine à rêves

Bettina Julia Egger 26 jan. 2009 60 p., 6 €
No Border, son camp autogéré, et les suites judiciaires qui ont inspirées cette BD... Le camp No Border [Sans frontière] s’est tenu du 19 au 28 juillet 2002 à Strasbourg. Il a rassemblé des personnes venues de toute l’Europe - et parfois de plus loin - pour lutter contre les politiques d’immigration et sécuritaires européennes en général et contre le SIS (Système d’Information Schengen) en particulier. Les participants étaient des militants de collectifs, d’organisations politiques ou syndicales, des squatteurs, des membres de réseaux, des individus... Outre les thèmes communs, ce qui unissait tout ce monde était le fonctionnement autogestionnaire et l’approche anti-autoritaire pour ne pas dire libertaire. Le camp s’est installé au bord du Rhin, donc près de la frontière allemande. Plus de deux mille personnes ont participé à cette expérience. No nations, no border, fight law and order !

ISBN 9782915514322

Anarchisme, féminisme contre le système prostitutionnel

Hélène Hernandez et Elisabeth Claude 05 jan. 2009 124 p., 9 €
La majorité des gens ne sont pas des personnes prostituées, ni des prostitueurs, ni des proxénètes. Cette brochure vise la prise de conscience que nous sommes tous « prostituables ». Nous sommes à la fois des proies et des candidats à devenir marchands ou trafiquants. Nous voulons dénoncer la situation faite aux personnes prostituées, le plus souvent réduites à l’esclavage, nous voulons porter le regard sur l’ensemble du système prostitutionnel.

ISBN 9782915514360

Mémoires imaginaires de Garnier

La bande à Bonnot

Benoît Ladarre 01 oct. 2008 96 p., 6 €
J’ai écrit ce texte à la demande d’un ami, Nicolas Corato, qui me proposa de participer à un recueil de nouvelles qui présentaient certaines grandes figures criminelles de l’histoire de France. Mes affinités me portèrent très vite à choisir deux personnages haut en couleurs, héros emblématiques de la cause anarchiste : Ravachol et Bonnot. J’avoue avoir pris plus de plaisir à écrire sur Bonnot et sa bande à partir des nombreux textes collectés, et notamment des Mémoires de Garnier, choisissant ce dernier comme narrateur de cette aventure extraordinaire qui défraya la chronique à la veille de la première guerre mondiale. Je suis parti d’extraits de ses mémoires que j’ai complétées en prenant la liberté de les modifier pour les fondre dans une écriture inspirée du parler apache de l’époque. Ma jubilation tint en grande partie au travail que je consacrais à imaginer cette langue riche et croustillante, n’ayant d’autres outils que deux dictionnaires d’argot.

ISBN 9782915514155

Les mercenaires de la République

Maurice Rajsfus 01 mai 2008 168 p., 10 €

L’ouvrage de Maurice Rajsfus a pour qualité essentielle de dresser, à partir de ses activités répressives quotidiennes, le portrait type du policier français. Pour faire respecter l’ordre, ce dernier se doit avant tout d’être craint. Donc, d’être violent et d’employer un langage vulgaire. Son cousin germain, le gendarme mobile, a sa propre méthode pour faire peur à ses cibles potentielles : il se déguise en Robocop. Véritable Père Fouettard de l’ère moderne, pauvre vestige du fantasme d’un guerrier viril et dégagé de tout sentiment humain, il n’existe que pour punir. Bien à l’aise dans leur rôle répressif, les policiers et leurs aides ont dans le collimateur tous les individus qui croient à la liberté d’expression et à elle de circuler librement, bref d’exister. Et malheureusement, dans beaucoup d’autres cas, le simple droit de survivre, pour les exclus que sont les sans-papiers, les SDF, les chômeurs et autres précaires. Face à ces agents du désordre, les policiers ne respectent qu’un seul principe, le leur : celui du plus fort. Le policier n’a pas d’amis. Pour lui, le civil est forcément suspect, aurait pu écrire Marguerite Duras…
ISBN 9782915514179

La Palestine au pied du mur

René Berthier 01 mar. 2008 130 p., 10 €
À l’occasion des 60 ans de la création d’Israël, René Berthier apporte des éléments de compréhension du conflit israélo-palestinien. Ces deux textes inédits, datés de 2004, reviennent sur les débuts de la construction du Mur et sur la mort d’Arafat, deux évènements majeurs de ces dernières années. C’est aussi l’occasion de présenter le groupe des Anarchistes contre le Mur (AATW - Anarchists against the wall) qui poursuit les actions non-violentes contre ce mur de l’apartheid.

ISBN 9782915514179

Agir pour l'anarchisme

Fédération Anarchiste 26 jan. 2008 94 p., 5 €

L’action militante à la Fédération Anarchiste


Pourquoi militons nous à la Fédération Anarchiste ? Voici un bref aperçu de ce qu’est notre organisation et des buts que nous nous sommes fixés.


La mouvance anarchiste française au seuil de la Seconde Guerre mondiale et sous l’occupation nazie (1936-1945)

Un regard noir. Tome 1

Michel Sahuc 26 jan. 2008 142 p., 3 €

Le rôle et le comportement des anarchistes français pendant la période de la seconde guerre mondiale sont, malgré quelques études pionnières, encore mal connus. Les raisons en sont multiples, en particulier parce que toute réaction organisée et structurée avait été impossible dans l’immédiat. Ce fut le comportement individuel des militants que nous devons essentiellement étudier, et pour comprendre cette situation, la physionomie et un bilan de la mouvance anarchiste d’avant guerre sont nécessaires. D’autre part, pour les anarchistes, cette période constitue, à tort, un revers, avec le fascisme qui sévit, la défaite de l’Espagne républicaine, l’échec face à la guerre, l’Occupation nazie, la répression, les emprisonnements, la collaboration, etc. Face à cette adversité, beaucoup semblent oublier les actions de résistance et de reconstruction d’un mouvement anarchiste clandestin, ou du moins ne songent pas à s’attarder sur les traumatismes d’une époque à oublier au détriment de la mémoire de ceux qui ont poursuivi le combat.

ISBN 9782915514117        

« Anarchiste, syndicaliste et féministe suissesse romande, au début du XXe siècle »

Vie et combat de Margarethe Faas Hardegger

Patrick Schindler 01 dec. 2007 100 p., 8 €

Margarethe Faas Hardegger, dans son engagement féministe, n’est pas du tout ancré dans la mouvance des suffragettes... C’est une anarchiste, syndicaliste engagée ne faisant aucune concession à l’État bourgeois. Margarethe Faas Hardegger (1882-1963) est née à Berne. Après avoir travaillé quelques temps aux PTT, elle se lança dans des études de médecine alors qu’elle était déjà mère de famille. Parallèlement à son activité estudiantine, elle organisa des cercles de discussions et contribua à créer des syndicats. Par la suite, elle devint secrétaire de l’USS (Union syndicale suisse) et fit paraître en 1906 le premier numéro de l’organe de la Fédération suisse des ouvrières, Die Workaempferin. L’année d’après, la version romande est sortie sous le titre de l’Exploitée. Cependant, les relations entre le Comité syndical fédéral et Margarethe Faas s’altérèrent. Cette dernière trouva toutefois appui et solidarité auprès des Unions ouvrières (syndicalistes révolutionnaires). Ainsi leur organe La Voix du peuple se joint à l’Exploitée dans leur combat. En 1909, alors que l’Exploitée a déjà cessé de paraître, Margarethe Faas quittait le poste de secrétaire de l’USS, ce qui lui laissait une plus large liberté d’expression. Ainsi, libre de toute attache, elle continua sa vie durant à se battre pour une certaine justice sociale.
ISBN 9782915514070

Jacques Prévert, une éthique de l’homme

Raymond Espinose 01 mai 2007 94 p., 6 €

Jacques Prévert. Une voix singulière. Qui évoque la tendresse, la beauté et l’humour. Mais peut-être aussi, au-delà, tout autre chose : des convictions, un engagement, la fidélité à une cause, bref, ce qu’il est convenu d’appeler un message. À l’évidence, l’homme est à réinventer ; mais avant cela, il faut remettre en question la société telle qu’elle fonctionne, même dans ses rouages les plus admis ; il convient de se débarrasser du mensonge, de la fausse morale et de l’hypocrisie ; il est nécessaire d’en finir avec les inégalités, l’injustice et l’imposture. Ce n’est guère qu’après que l’essentiel deviendra possible. L’essentiel : la vraie liberté, la fraternité humaine et l’amour partagé. Saisissante actualité de Jacques Prévert.
ISBN 9782915514063

Mauvaises nouvelles de la liberté

Raymond espinose 01 fev. 2007 94 p., 6 €

Dans ce vaste supermarché qu’est devenue la planète, les « cœurs purs » chantés par Caussimon se font désormais rares : se laisser envoûter par le chant des sirènes, corrompre « pour une poignée de dollars », entraîner par une pensée dominante de plus en plus dévoyée, est plus aisé que d’entrer en résistance et d’opposer à la déliquescence des temps la force du refus. Aussi trouve-t-on peu de héros « positifs » dans ce recueil de nouvelles de Raymond Espinose. Mais l’écrivain n’en reste pas à une vision pessimiste du monde : car il sait aussi nous montrer des êtres accrochés à l’idée d’absolu comme à une bouée, et qui parviennent à survivre dignement dans cet océan de tourbe et de boue. D’autres, il est vrai, s’y noient : mais il est des morts qui ne se révèlent pas inutiles alors que tant de vies, à force de bassesse et de renoncements, le deviennent. Usant d’un rythme et de conventions qui ne sont pas sans rappeler quelquefois ceux du téléfilm, Raymond Espinose, par l’usage de « l’image-récit » qu’il adopte, nous propose en quelque sorte un nouveau type de texte : la « vidéo-nouvelle ». L’ouvrage est suivi d’un second volume.
ISBN 9782915514100

Formes et tendances de l’anarchisme

René Furth 26 jan. 2007 80 p., 5 €

Formes et tendances de l’anarchisme a été édité une première fois en brochure, dès 1967, et ce à partir d’une série d’articles publiés dans le Monde libertaire. Ces textes gardent toute leur actualité par l’attention portée aux thèmes permanents et à l’évolution des idées anarchistes. Ainsi en est-il notamment de la révolte et de la place du collectif dans la perspective d’un changement de société, au-delà des diverses tendances ou formes de l’anarchisme. Ce qui fait le lien entre elles, c’est la conviction que la liberté personnelle est indissociable de la liberté collective, et que les moyens employés doivent rester en cohérence avec les fins à réaliser. Et, par-dessus tout, ce qui unit les anarchistes dans leur action, c’est la force de leur conviction. Si les idées anarchistes paraissent en général utopiques, c’est bien cette volonté globale, partagée, d’une autre société qui permettra d’aller vers une révolution sociale. René Furth montre aussi combien il est important de préparer cette révolution, en militant dès à présent dans la vie sociale, en s’appuyant sur une culture commune qui peut unir les hommes vers un même but, et en s’intéressant aux ébauches de luttes, même isolées, qui pourraient être un ferment pour une généralisation révolutionnaire. Bien sûr, reste la question souvent posée de la nécessité ou de la possibilité de l’action violente dans la transformation des structures globales. Face à la violence de la société actuelle, il faut bien reconnaître que le changement ne se fera pas facilement, car les intérêts du capitalisme s’opposent à ceux des opprimés. Nous devrons adapter nos outils de lutte en nous appuyant surtout sur la force de l’action collective. René Furth le dit depuis trente ans, et cela est toujours aussi vrai : agissons dans l’unité plutôt que dans la dispersion pour la réalisation de l’idéal libertaire.

ISBN 9782903013974

Quelques utopies anarchistes d’il y a un siècle

Quitter son point de vue

Caroline Granier 26 jan. 2007 118 p., 10 €

Au XIXe siècle les utopies, longtemps conçues comme l’élaboration ludique d’un ailleurs sans interférence avec la société, se trouvent engagées dans le monde, prenant une valeur programmatique. L’utopie anarchiste reste fidèle à l’esprit de Thomas More en instaurant une pensée paradoxale.

ISBN 9782915514087

L'impasse électorale et le projet anarchiste

Collectif 01 jan. 2007 42 p., 4 €

Si les anarchistes militent pour l’abstention, c’est que les élections dans la société actuelle ne peuvent pas résoudre les problèmes. Le passé récent l’a bien montré, avec les élections présidentielles en 2002, le « non » au référendum de 2005. Les anarchistes proposent un projet où tous et toutes pourront agir pour prendre en main leur avenir.

ISBN 9782915514056

Camillo Berneri, Œuvres choisies

Camillo Berneri 26 jan. 2006 350 p., 10 €
Introduction de Gino Cerrito, biographie de Gianbatista Carrozza

L’engagement militant de Camillo Berneri s’étend sur une période de vingt ans, entre la Révolution russe et la Révolution espagnole. Obligé de s’expatrier après la prise du pouvoir des fascistes en Italie, il connut les vicissitudes du réfugié politique perpétuellement en butte aux tracasseries policières. Expulsé à tour de rôle par les gouvernements des démocraties européennes il fut exécuté par les staliniens à Barcelone en mai 1937 où il s’était rendu dès les premiers jours de l’insurrection populaire. Le destin tragique de Berneri, ses combats, sont ceux de toute une génération de militants aux prises avec la montée des totalitarismes fascistes et staliniens dont il sut être un critique lucide et ferme. Anarchiste aux intérêts multiples et diversifiés, Berneri n’hésita jamais à s’interroger sur l’état du mouvement libertaire dans le but d’apporter de solutions concrètes à ses problèmes sans être pour autant toujours bien compris par ses contemporains. Aujourd’hui encore, sa figure véritable, son apport aux idées libertaires restent largement méconnus ou déformés. Voici pour la première fois, en français, un choix de textes pour la plupart inédits, qui permet de faire le point sur une des figures les plus discutées et enrichissantes du mouvement anarchiste italien et international.

ISBN 9782903013110

Quelle place des anarchistes dans le monde du travail ?

Plus d’un siècle après la Charte d’Amiens…

Collectif 13 jan. 2006 98 p., 8 €

Plus d’un siècle après, la Charte d’Amiens, fondement du syndicalisme révolutionnaire, est toujours une référence pour la plupart des organisations syndicales françaises, qui se gardent bien pourtant de la mettre en pratique ! Entre temps, le paysage syndical français a fortement changé : les confédérations ont évolué vers un syndicalisme intégré, co-législateur et co-gestionnaire. Des syndicats de lutte émergent aussi, mais sont très minoritaires. De plus, la lutte anti-CPE du printemps 2006 et les révoltes des banlieues de l’automne 2005 interpellent les militants révolutionnaires. L’organisation du travail a considérablement changé sur la forme mais la propriété privée des moyens de production est toujours liée à l’exploitation capitaliste. Quant a l’État, il reste l’outil de régulation et de répression des rapports sociaux dans l’intérêt de la classe politique et économique dirigeante. La lutte des classes est donc toujours d’actualité ! Dans l’œuvre revendicatrice quotidienne, le syndicalisme poursuit la coordination des efforts ouvriers par la réalisation d’améliorations immédiates. Mais cette besogne n’est qu’un côté de l’œuvre du syndicalisme : d’une part il prépare l’émancipation intégrale, qui ne peut se réaliser que par l’expropriation capitaliste, et d’autre part, il préconise comme moyen d’action la grève générale et il considère que le syndicat, aujourd’hui groupement de résistance, sera, dans l’avenir, le groupe de production et de répartition, base de réorganisation sociale.

ISBN 9782915514032

La révolution espagnole

Un dimanche de la vie

Olivier Pinalie 01 jan. 2006 80 p., 8 €

La guerre civile espagnole ne se résume pas à la seule lutte contre le fascisme : quand le général Franco lance son soulèvement militaire depuis le Maroc le 18 juillet 1936, la classe laborieuse espagnole est, depuis plusieurs décennies, massivement organisée dans la centrale anarcho-syndicaliste C.N.T. liée idéologiquement à la Fédération Anarchiste Ibérique. Cette guerre de classes fut menée au nom de la Révolution sociale. Dès le 19 juillet, en prenant spontanément le pouvoir, le peuple prive les autorités de toute compétence et l’État de toute légitimité. Ce mouvement populaire, inspiré et animé par les Anarchistes, organise en peu de temps une société nouvelle et s’impose comme une véritable alternative révolutionnaire. A la ville comme à la campagne, le peuple prend ses affaires en main. Ce sont des millions de travailleurs qui autogèrent les usines et les champs, collectivisent les moyens de production et gèrent les coopératives de consommation et de production. Tous les secteurs économiques et géographiques sont concernés à différents niveaux : éducation, santé, transports, services, industrie, agriculture... Par endroits, l’argent est aboli, ailleurs le troc est le moyen d’échange. Contre le fascisme, les démocraties bourgeoises et le stalinisme, les ouvriers de la révolution sociale ont mis en place le communisme libertaire. Ce court moment de l’Histoire où les êtres humains ont su se dresser debout et secouer le joug de l’oppression étatique et capitaliste est un exemple pour tous ceux qui luttent pour un monde meilleur. Pour savoir où l’on va, il est essentiel de savoir d’où l’on vient. Avec cet ouvrage, Olivier Pinalie participe à la clarification nécessaire de notre époque.

ISBN 9782915514025


Maurice Joyeux

Roland Bosdeveix 01 avr. 2005 104 p., 9 €
Les Éditions du Monde Libertaire se devaient de consacrer un livre à celui qui, par son action et sa pensée a marqué, et marque encore aujourd’hui, le mouvement libertaire français. Maurice Joyeux se montra, sa vie durant, ouvert à toutes les pistes dès lors que le principe fondateur s’appuyait sur cette notion chère qui s’appelle et, en brisant les conformismes, Maurice Joyeux construisit les adaptations de la pensée libertaire nécessaires au monde contemporain. Il reste, encore aujourd’hui, l’un des principaux artisans de sa reconstruction. Roland Bosdeveix, qui fut un de ses compagnons de combat pendant plus de vingt ans, raconte Maurice Joyeux dans ces pages. Il raconte le personnage d’abord, celui qui passa de la révolte (qui le conduisit plusieurs fois en prison) à l’action révolutionnaire et à la création de la Fédération Anarchiste. Dans une deuxième partie l’auteur analyse l’œuvre et la théorie de Maurice Joyeux. « Entre l’anarchisme et le marxisme, il n’y a pas de conciliation possible. Le marxisme maintient l’homme dans le cercle qui enserre les sociétés de classes, quel que soit le système dont elles se réclament, l’anarchisme sort l’homme de ce cercle. Malgré ses prétentions, le marxisme n’est qu’une adaptation des sociétés de classes avec des moyens appropriés. L’anarchisme est rupture. C’est la civilisation de l’Homme en lutte contre toutes les formes d’oppression. »

ISBN 9782903013943

Antireligion : Regards sur l’obscurantisme religieux et la nécessité de le combattre

Collectif 26 jan. 2005 62 p., 4 €

Un siècle après la loi de séparation des Églises et de l’État, de nombreuses publications reviennent sur cette « spécificité » qui fit qu'enfin la France ne soit plus qualifiée par le Vatican de « fille aînée de l'Église ». Cette idée de laïcité issue de la Révolution française, et devenue loi en 1905, est maintenant attaquée par les cléricaux d'origines diverses. Bien sûr, la séparation n'a pas empêché le cléricalisme. Les religieux tentent toujours d'influer sur la vie privée, en particulier à travers les lois relatives à l'euthanasie, le Pacs, le divorce, l'avortement, la bioéthique... en y imprimant leur doctrine et leur chapelet d'interdits alimentaires, sexuels, etc. Si la religion catholique, en France, voit son nombre de pratiquants diminuer régulièrement depuis une trentaine d'années et recrute de moins en moins de prêtres, elle conserve une grande influence dans les décisions prises au niveau de l’État. Et d'autres religions, telles l'Islam, sont prêtes, avec le blanc-seing de l’État à jouer elles aussi un rôle prépondérant dans la gestion des affaires publiques. L’État adapte aujourd'hui ses relations historiques avec les religions car elles sont un excellent moyen de canaliser les populations. Ainsi, elles justifient la résignation au quotidien et briment les révoltes potentielles contre l'ordre établi, au nom du paradis futur... Antireligieux, athées ou agnostiques, les anarchistes perçoivent généralement le combat pour la laïcité comme insuffisant, car les religions y sont cantonnées à un périmètre sans être réellement combattues. De plus, les laïques associent souvent la République et la Nation, à cette « valeur universelle », qui dépasserait celle des églises. Rappelons que les anarchistes ne défendent ni la République bourgeoise, ni le nationalisme, cause de tant de guerres entre les peuples... Les textes rassemblés dans cette brochure se veulent des regards complémentaires sur l'offensive religieuse d'hier et d'aujourd'hui, et apportent des pistes de réflexion et d'action sur le nécessaire combat à mener pour la liberté individuelle.

ISBN 978-2903013950

L’anarchisme aujourd’hui

URRAFA 26 jan. 2000 48 p., 3 €

La misère, l’injustice, l’exploitation, la domination, le pouvoir, le sexisme... provoquent quotidiennement notre indignation et notre volonté de ne pas rester passifs. Mais si la révolte individuelle est le point de départ de toute prise de conscience, de tout engagement, seule, elle ne peut mener à grand chose. Pour transformer la réalité, il nous faut lui donner un sens... Passer de la révolte à la révolution, c’est être capables, en même temps que nous luttons contre ce système qui nous cannibalise au quotidien, d’ouvrir les perspectives d’un autre futur, de proposer un projet social, un avenir en rupture avec celui que l’on nous a concocté. Notre contestation radicale de la société actuelle s’accompagne de la profonde conviction qu’une société de liberté et d’égalité est possible et réalisable. Cette brochure réalisée par l’Union régionale Rhône-Alpes de la Fédération Anarchiste Francophone, en trace les esquisses, à grands traits.

ISBN 9782903013357

Écrits pédagogiques

Sébastien Faure 26 jan. 1992 176 p., 12 €

Nul ne semble être allé aussi loin que Sébastien Faure pour construire une éducation qui soit à la mesure de l’homme, pour une école qui ne doit rien à personne : qui ne soit ni l’école chrétienne, l’« école du passé, organisée par l’Église et pour elle, organisé par l’État et pour lui », mais une école organisée pour l’enfant «  afin que cessant d’être le bien, la chose, la propriété de la religion ou de l’État, il s’appartienne à lui-même  ». Grâce à lui, un vent de liberté soufflait pour les enfants en ce début de siècle. Il avait inventé un école qui ne devait rien à personne, qui s’autofinançait largement, une école vraiment libre de toute dépendance extérieure. La guerre de 1914 y mit fin !... Les idées pédagogiques de Sébastien Faure ont cependant gardé toute leur fraîcheur et méritent d’être mieux connues par tous ceux qui sont aujourd’hui insatisfaits du système d’enseignement actuel et pensent que d’autres expériences éducatives sont possibles.

ISBN 9782903013226

Sous les plis du drapeau noir : souvenirs d’un anarchiste

Maurice Joyeux 26 jan. 1988 300 p., 15 €

Dans le premier tome de ses Souvenirs, Maurice Joyeux nous avait conté son enfance, ses démêlés précoces avec le patronat, sa descente aux enfers de la clochardisation, ses premiers pas dans l’univers bouillonnant du syndicalisme et de l’anarchisme, et son voyage de dix ans au bout de la nuit carcérale. Dans le présent volume qui recouvre la période 1946-1968, il nous dépeint l’un des moments les plus sombres de l’histoire du mouvement anarchiste français. Son isolement tragique face à la bourgeoisie et au bulldozer stalinien. Sa quasi-implosion quand ceux qui avaient réussi une OPA sur la Fédération anarchiste s’entichèrent du matérialisme historique et participèrent aux législatives de 1956. La galère d’une poignée de militants déterminés à préserver l’essentiel... Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce livre ne se résume nullement à la seule histoire de la longue marche d’un mouvement politique en haillons et à celle de quelques enragés dont on ne dira jamais assez qu’ils furent les forgerons de la renaissance de l’anarchisme organisationnel en France. Il nous raconte également un homme. Une vie tumultueuse. Une volonté de béton. Des doutes. De la tendresse. Un amour de livre... Et le cocktail formé par le militant politique et syndical, et l’individu, est du genre détonnant. Décapant. Vivifiant. Et émouvant

ISBN 9782903013127

L’État dans l’histoire

Gaston Leval 26 jan. 1981 299 p., 9 €

ISBN 9782903013066

Proudhon ou l’esprit libertaire

Elysée Sarin 26 jan. 0201 64 p., 5 €

Être gouverné c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni titre ni la science, ni la vertu... Être gouverné, c’est être, à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé. C’est, sous prétexte d’utilité publique, et au nom de l’intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, contusionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre résistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale ! Et qu’il y a parmi nous des démocrates qui prétendent que le gouvernement a du bon ; des socialistes qui soutiennent, au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, cette ignominie ; des prolétaires qui posent leur candidature à la présidence la République !

ISBN 9782915514339

Attention anarchiste

Augustin Souchy 00 0000 256 p., 10 €

Mémoires d’Augustin Souchy, doyen des anarchistes allemands, né en 1892. Arrêté à Vienne au début de la Première Guerre mondiale comme antimilitariste, on lui accroche en prison une pancarte sur laquelle on lit : « Attention anarchiste ! »


Lors de son séjour en Russie, en 1920, il fréquente notamment Kropotkine et Emma Goldman.