Thème : biographie

Nelly Trumel

Femmes libres
01 oct. 2016 120 p., 20 €

Pérégrinations pédagogiques

Hugues Lenoir
01 dec. 2015 70 p., 8 €

Kôtoku Shûsui

Philippe Pelletier
01 mai 2015 80 p., 5 €

François Salsou

Michel Delmouly
04 avr. 2015 80 p., 5 €
Faut qu'ça germe

Nelly Trumel

Femmes libres 01 oct. 2016 120 p., 20 €

"NELLY TRUMEL Faut qu’ça germe?!

À l’occasion des trente ans de l’émission Femmes libres sur Radio libertaire, nous avons souhaité partager l’émotion que nous procure la peinture de Nelly Trumel et apporter librement notre point de vue dans cet ouvrage collectif, en montrant les liens entre création artistique et engagement anarchaféministe.Nelly Trumel affiche son refus de la hiérarchisation des sujets dans sa peinture et use de la symbolique de la patate, le  légume du pauvre, comme image de l’esclavage des femmes, mais aussi comme métaphore de leur révolte (« patate dans la gueule ! » dit-elle). Nous poursuivons aujourd’hui ses combats de femme libre et solidaire de ses compagnes de luttes.     Femmes libres"


Pérégrinations pédagogiques

Hugues Lenoir 01 dec. 2015 70 p., 8 €

Par ce titre Pérégrinations pédagogiques Hugues Lenoir tient à rendre hommage à Flora Tristan qui publia le récit de son voyage au Pérou titré Pérégrinations d’une paria. Mais, il souhaite surtout rappeler que pour répandre ses idées socialistes et féministes, Flora s’engagea dans un tour de France à la rencontre des ouvriers et des ouvrières en 1843. Comme, elle, il poursuit son voyage en pédagogie émancipatrice. Il consacre la première partie de cet ouvrage à un précurseur des pédagogies modernes, disciple de Jean-Jacques Rousseau, Johann Heinrich Pestalozzi, auquel les pédagogues libertaires doivent (peut-être) quelques-unes de leurs idées. Il prolonge son chemin en brossant une rapide synthèse de l’émergence et de la permanence du souci d’éduquer que partagèrent les militants libertaires et leurs organisations, du milieu du XIXe siècle au premier tiers du XXe durant la Révolution espagnole. Enfin, l’auteur termine sa promenade en éducation libertaire en analysant et commentant, avec un regard contemporain, la conférence donnée sur ce thème en 1900 par le militant anarchiste hollandais Ferdinand Domela Niewenhuis dont le texte est reproduit in extenso dans l’ouvrage pour conclure sur une brève réflexion autour de Jacotot/Rancière et Le Maître ignorant.


Collection Graine d’ananar

Kôtoku Shûsui

Philippe Pelletier 01 mai 2015 80 p., 5 €

Fidèles aux principes moraux de son éducation confucéenne et remodelés par les idées modernes, Kôtoku Shûsui incarne une éthique révolutionnaire non dogmatique. Cosmopolite, il connaît très bien les cultures japonaises, chinoise et occidentale. Par ses écrits et son engagement, il a impressionné toute une génération de Japonais, au-delà même des milieux militants. Contrairement à l’idée reçue d’un Japon groupiste et conservateur, il montre que l’anarchisme a su se développer dans ce pays.

Collection Graine d’ananar

François Salsou

Michel Delmouly 04 avr. 2015 80 p., 5 €

François Salsou est un anarchiste oublié. Ceux qui ont ententu son nom ne le connaissent que pour un attentat contre le Shah d’Iran. L’auteur a voulu en savoir plus...


Né dans l’Aveyron le 4 février 1876, mort le 19 juillet 1901 aux îles du Salut, en Guyane, François Salsou, ouvrier pâtissier, fut un lecteur de la presse anarchiste, jusqu’au jour où il décida de réaliser un attentat contre le Shah d’Iran en visite à Paris lors de l’exposition universelle. Salsou est alors arrêté, condamné au bagne à perpétuité. On voit ici comment, un peu comme Ravachol, un individu révolté par l’injustice peu sincèrement croire qu’un acte isolé peu changer le monde.


Michel Delmouly a travaillé à partir de nombreuses archives pour approcher la vie de François Salsou.


Format 14 x 21