Thème : Graine d'Ananar

Sugako Kanno, les derniers mots d'une intrépide

Aurélien Roulland
01 fev. 2021 62 p., 5 €

Kate Austin, paysanne anarchiste et féministe

Aurélien Roulland
21 fev. 2019 108 p., 10 €

Kôtoku Shûsui

Philippe Pelletier
01 mai 2015 80 p., 5 €

François Salsou

Michel Delmouly
04 avr. 2015 72 p., 5 €

Madeleine Vernet

Hugues Lenoir
01 août 2014 70 p., 5 €

Sacco et Vanzetti

Ronald Creagh et Franck Thiriot
26 jan. 2014 72 p., 3 €

Louise Michel

Claire Auzias
26 jan. 2014 72 p., 5 €

Arthur Lenning

Collectif
26 jan. 2012 66 p., 5 €

Lucia Sanchez Saornil

Guillaume Goutte
01 mar. 2011 64 p., 3 €

Henri Roorda ou le zèbre pédagogique

Hugues Lenoir
26 jan. 2010 74 p., 5 €

Pierre Joseph Proudhon

Collectif
01 avr. 2009 80 p., 5 €

Vie et combat de Margarethe Faas Hardegger

Patrick Schindler
01 dec. 2007 100 p., 8 €

Jacques Prévert, une éthique de l’homme

Raymond Espinose
01 mai 2007 94 p., 6 €

Maurice Joyeux

Roland Bosdeveix
01 avr. 2005 104 p., 9 €

Attention anarchiste

Augustin Souchy
00 0000 256 p., 10 €

Sugako Kanno, les derniers mots d'une intrépide

Aurélien Roulland 01 fev. 2021 62 p., 5 €

Tokyo. 1911. Une anarchiste écrit ses derniers mots dans la prison pour femme. Sugako Kanno (1881-1911), condamnée à mort avec vingt-quatre compagnons, nous laisse un témoignage vibrant entre nostalgie et espoir. Libre, féministe, anti-autoritaire, elle mène son combat dans un Japon qui ressert ses griffes sur le mouvement anarchiste. Plus qu'une découverte de ses textes, Aurélien Roulland nous fait voyager aux côtés de cette femme intrépide, entre les grands moments de sa vie et les désenchantements, toujours guidée par des convictions indéfectibles, même face à la mort.


Mercredi 17 février Radio Libertaire, émission Femmes libres

     Aurélien Roulland présente le dernier ouvrage des Editions du
     Monde libertaire
: Sugako Kanno, Les derniers mots d’une
     intrépide
. Libre, féministe, anti-autoritaire, Sugako Kanno
     (1881-1911) mène son combat dans un Japon qui ressert ses griffes
     sur le mouvement anarchiste. Elle est condamnée à mort avec
     vingt-quatre compagnons en 1911.

Le lien vers le programme de l'émission : https://emission-femmeslibres.blogspot.com/2021/02/le-programme-de-fevrier-2021-de.html
Le lien vers radio libertaire en ligne : https://www.radio-libertaire.net/
Fréquence de radio libertaire (région parisienne) : 89.4

Présentation et traduction d'un choix de textes

Kate Austin, paysanne anarchiste et féministe

Aurélien Roulland 21 fev. 2019 108 p., 10 €

« Ses écrits révélaient une penseuse logique, bien informée, à la fibre révolutionnaire, et ses lettres un être sensible et affectueux. Kate, la voix la plus audacieuse, la plus courageuse des femmes d’Amérique ! Elle aimait la vie, et son âme s’enflammait pour l’opprimé, le souffrant, et le pauvre. Sa mort a été la perte non seulement d’une camarade, mais aussi d’une amie précieuse. Kate n’était pas seulement l’anarchiste, la rebelle, la penseuse, l’écrivaine ; elle était pour moi une mère, une amie vers qui je pouvais aller trouver le repos et la paix lors que j’étais fatiguée et lasse des dures batailles. » Emma Goldman

ISBN 9782915514872   

Collection Graine d’ananar

Kôtoku Shûsui

Philippe Pelletier 01 mai 2015 80 p., 5 €

Kôtoku Shûsui (1871-1911) est un journaliste japonais socialiste (on le surnomma le Jaurès japonais) puis communiste libertaire. Pacifiste à ses débuts, il lutta contre la guerre russo-japonaise. Il fut aussi l’élève de Ch?min Nakae, grand homme politique, écrivain et philosophe. Ayant été exécuté, accusé de trahison par le gouvernement japonais, il a rejoint le panthéon des martyrs anarchistes.
ISBN 9782915514650

Collection Graine d’ananar

François Salsou

Michel Delmouly 04 avr. 2015 72 p., 5 €

Né dans l’Aveyron, le 4 février 1876 et mort le 19 juillet 1901 aux îles du Salut en Guyane, Salsou est un anarchiste oublié. Ouvrier pâtissier, il était lui-même peu connu de son temps, mais lecteur de la presse anarchiste, jusqu’au jour où il décida de réaliser un attentat contre le Shah d’Iran en visite à Paris lors de l’exposition universelle. Salsou est alors arrêté et condamné au bagne à perpétuité. On voit ici comment, un peu comme Ravachol, un individu révolté par l’injustice a pu sincèrement croire qu’un acte isolé pouvait changé le monde.

ISBN 9782915514612

Madeleine Vernet

Hugues Lenoir 01 août 2014 70 p., 5 €

Éducationniste libertaire, féministe, pacifiste et libre penseuse, Madeleine Vernet (1878-1949) fut une militante infatigable engagée sur plusieurs fronts. Liée au mouvement libertaire depuis 1904, elle fonde, en 1909, l’orphelinat « l’Avenir social » , qui malgré les multiples difficultés diverses, a accueilli des centaines d’orphelins. Madeleine Vernet prônait l’union, considérant que tous les courants du mouvement ouvrier devaient être associés à son projet éducationniste. En 1918, l’œuvre de l’orphelinat était soutenue par 300 organisations ouvrières (syndicats, unions, fédérations), 90 coopératives de production ou de consommation, 100 organisations socialistes, 506 individus.

Sacco et Vanzetti

Ronald Creagh et Franck Thiriot 26 jan. 2014 72 p., 3 €

Sacco et Vanzetti

Ronald Creagh et Franck Thiriot, 2014, 72 p., 3,00 €

L’affaire est connue et tout le monde sait que les deux anarchistes électrocutés étaient innocents. Le rappel des faits ne constitue donc qu’une petite partie de l’ouvrage, qui s’attarde particulièrement sur le contexte politique, lequel explique nettement et le pourquoi des arrestations et la condamnation à la peine capitale. Le second texte, signé Ronald Creagh, analyse les tenants et les aboutissants d’un « mythe » comparable aux États-Unis à l’affaire Dreyfus et dont le retentissement fut mondial. En effet, les livres sur l’affaire se sont multipliés, une chanson de Joan Baez fut hyper-populaire, etc. Sacco et Vanzetti furent finalement réhabilités par le gouverneur du Massachussetts (où eu lieu le procès) en 1977, soit cinquante ans après leur exécution...

ISBN 9782915514544

Louise Michel

Claire Auzias 26 jan. 2014 72 p., 5 €

Le portrait de Louise Michel par une libertaire engagée (plusieurs ouvrages sur les Roms). Une biographie admirative mais sans concession qui va de l’enfance jusqu’à la mort de la révolutionnaire devenue célèbre durant la Commune, en passant par l’exil (Nouvelle Calédonie, Londres) et la prison. En fin d’ouvrage, des hommages écrits par Hugo, Verlaine, Tailhade ainsi que deux portraits des plus proches de Louise Michel durant la Commune : Théophile Ferré et Nathalie Le Mel.

ISBN 9782915514537

Arthur Lenning

Collectif 26 jan. 2012 66 p., 5 €

Une approche biographique de l’une des figures du mouvement anarchiste néerlandais. Journaliste, essayiste et traducteur, Lehning (1899-2000), né aux Pays-Bas et mort en France, fut également le secrétaire de l’Association internationale des travailleurs (AIT), un vulgarisateur de l’œuvre de Bakounine - il participa à l’édition des œuvres complètes -, engagé dans la révolution espagnole de 1936...

ISBN 978291551448

Lucia Sanchez Saornil

Guillaume Goutte 01 mar. 2011 64 p., 3 €

Très peu de choses ont été écrites sur Lucia Sanchez Saornil. Certes, l’on peut trouver quelques informations dans différents livres et articles abordant la révolution espagnole de 1936 ou, plus particulièrement, l’organisation des Mujeres Libres, mais c’est bien peu comparé à l’activisme artistique et militant dont a fait preuve Lucia pendant sa vie. D’abord engagée dans l’un des plus importants mouvements poétiques avant-gardistes de l’Espagne, puis activement investie dans l’anarcho-syndicalisme, la lutte pour l’émancipation des femmes et la révolution sociale espagnole de 1936, Lucia a toujours cultivé en elle le changement et le désir de faire naître une société plus juste, plus libre et plus égalitaire. Ce court essai entend faire revivre en quelques pages une femme extraordinaire, à la fois poète et anarchiste, qui a fait de sa vie une lutte pour un monde meilleur.

ISBN 9782915514438

Henri Roorda ou le zèbre pédagogique

Hugues Lenoir 26 jan. 2010 74 p., 5 €
Le but de cette brochure est de faire découvrir en France un pédagogue libertaire trop souvent ignoré et pourtant clairvoyant et critique sur les limites des systèmes éducatifs autoritaires de son temps et du nôtre. Le discours de pédagogie critique d’Henri Roorda est encore, on peut le déplorer, largement d’actualité. Henri Roorda fut à la fois un praticien et un critique du système éducatif en Suisse romande, mais sa critique, dépasse cette région et vaut pour d’autres contrées. Il fut aussi impliqué dans l’École Ferrer de Lausanne. Pour lui comme dans tout projet d’éducation libertaire, il s’agissait non pas de dogmatiser, mais d’enseigner. C’est du travail que devait se dégager la morale, car, ajoute-t-il plus loin, l’École Ferrer a tablé sur deux éléments d’avenir, qui permettent tous les espoirs, toutes les audaces : sur les enfants et sur le travail.

ISBN 9782915514353

Pierre Joseph Proudhon

Collectif 01 avr. 2009 80 p., 5 €

Pierre-Joseph Proudhon, né le 15 janvier 1809 à Besançon dans le Doubs et mort le 19 janvier 1865 à Paris, est un polémiste, journaliste, économiste, philosophe et sociologue français. Précurseur de l'anarchisme, il est le seul théoricien révolutionnaire du XIXe siècle à être issu du milieu ouvrier


Autodidacte, penseur du socialisme libertaire non étatique, partisan du mutuellisme et du fédéralisme, il est le premier à se réclamer anarchiste en 1840, partisan de l’anarchie, entendu en son sens positif : « La liberté est anarchie, parce qu'elle n'admet pas le gouvernement de la volonté, mais seulement l'autorité de la loi, c'est-à-dire de la nécessité »


Il est l'auteur de plus de soixante livres

« Anarchiste, syndicaliste et féministe suissesse romande, au début du XXe siècle »

Vie et combat de Margarethe Faas Hardegger

Patrick Schindler 01 dec. 2007 100 p., 8 €

Margarethe Faas Hardegger, dans son engagement féministe, n’est pas du tout ancré dans la mouvance des suffragettes... C’est une anarchiste, syndicaliste engagée ne faisant aucune concession à l’État bourgeois. Margarethe Faas Hardegger (1882-1963) est née à Berne. Après avoir travaillé quelques temps aux PTT, elle se lança dans des études de médecine alors qu’elle était déjà mère de famille. Parallèlement à son activité estudiantine, elle organisa des cercles de discussions et contribua à créer des syndicats. Par la suite, elle devint secrétaire de l’USS (Union syndicale suisse) et fit paraître en 1906 le premier numéro de l’organe de la Fédération suisse des ouvrières, Die Workaempferin. L’année d’après, la version romande est sortie sous le titre de l’Exploitée. Cependant, les relations entre le Comité syndical fédéral et Margarethe Faas s’altérèrent. Cette dernière trouva toutefois appui et solidarité auprès des Unions ouvrières (syndicalistes révolutionnaires). Ainsi leur organe La Voix du peuple se joint à l’Exploitée dans leur combat. En 1909, alors que l’Exploitée a déjà cessé de paraître, Margarethe Faas quittait le poste de secrétaire de l’USS, ce qui lui laissait une plus large liberté d’expression. Ainsi, libre de toute attache, elle continua sa vie durant à se battre pour une certaine justice sociale.
ISBN 9782915514070

Jacques Prévert, une éthique de l’homme

Raymond Espinose 01 mai 2007 94 p., 6 €

Jacques Prévert. Une voix singulière. Qui évoque la tendresse, la beauté et l’humour. Mais peut-être aussi, au-delà, tout autre chose : des convictions, un engagement, la fidélité à une cause, bref, ce qu’il est convenu d’appeler un message. À l’évidence, l’homme est à réinventer ; mais avant cela, il faut remettre en question la société telle qu’elle fonctionne, même dans ses rouages les plus admis ; il convient de se débarrasser du mensonge, de la fausse morale et de l’hypocrisie ; il est nécessaire d’en finir avec les inégalités, l’injustice et l’imposture. Ce n’est guère qu’après que l’essentiel deviendra possible. L’essentiel : la vraie liberté, la fraternité humaine et l’amour partagé. Saisissante actualité de Jacques Prévert.
ISBN 9782915514063

Maurice Joyeux

Roland Bosdeveix 01 avr. 2005 104 p., 9 €
Les Éditions du Monde Libertaire se devaient de consacrer un livre à celui qui, par son action et sa pensée a marqué, et marque encore aujourd’hui, le mouvement libertaire français. Maurice Joyeux se montra, sa vie durant, ouvert à toutes les pistes dès lors que le principe fondateur s’appuyait sur cette notion chère qui s’appelle et, en brisant les conformismes, Maurice Joyeux construisit les adaptations de la pensée libertaire nécessaires au monde contemporain. Il reste, encore aujourd’hui, l’un des principaux artisans de sa reconstruction. Roland Bosdeveix, qui fut un de ses compagnons de combat pendant plus de vingt ans, raconte Maurice Joyeux dans ces pages. Il raconte le personnage d’abord, celui qui passa de la révolte (qui le conduisit plusieurs fois en prison) à l’action révolutionnaire et à la création de la Fédération Anarchiste. Dans une deuxième partie l’auteur analyse l’œuvre et la théorie de Maurice Joyeux. « Entre l’anarchisme et le marxisme, il n’y a pas de conciliation possible. Le marxisme maintient l’homme dans le cercle qui enserre les sociétés de classes, quel que soit le système dont elles se réclament, l’anarchisme sort l’homme de ce cercle. Malgré ses prétentions, le marxisme n’est qu’une adaptation des sociétés de classes avec des moyens appropriés. L’anarchisme est rupture. C’est la civilisation de l’Homme en lutte contre toutes les formes d’oppression. »

ISBN 9782903013943

Attention anarchiste

Augustin Souchy 00 0000 256 p., 10 €

Mémoires d’Augustin Souchy, doyen des anarchistes allemands, né en 1892. Arrêté à Vienne au début de la Première Guerre mondiale comme antimilitariste, on lui accroche en prison une pancarte sur laquelle on lit : « Attention anarchiste ! »


Lors de son séjour en Russie, en 1920, il fréquente notamment Kropotkine et Emma Goldman.