Auteur.e : Hugues Lenoir

La Commune et l'éducation libertaire

Hugues Lenoir
26 jan. 2017 152 p., 9 €

Pérégrinations pédagogiques

Hugues Lenoir
01 dec. 2015 120 p., 8 €

Madeleine Vernet

Hugues Lenoir
01 août 2014 70 p., 5 €

Précis d’éducation libertaire

Hugues Lenoir
26 jan. 2011 150 p., 10 €

Henri Roorda ou le zèbre pédagogique

Hugues Lenoir
26 jan. 2010 74 p., 5 €

La Commune et l'éducation libertaire

Hugues Lenoir 26 jan. 2017 152 p., 9 €
L’ouvrage est composé de deux ensembles :

Le premier s’inscrit dans la suite des réflexions de l’auteur sur l’éducation libertaire : une mise en perspective de celle-ci, en lien avec les réalisations de la Commune de Paris, et un souhait renouvelé d’une école laïque et gratuite. L’auteur plonge au cœur du texte de James Guillaume, Idées sur l’organisation sociale, écrit en 1876. Texte synthétique où l’éducation apparaît parmi d’autres exigences comme l’une des pierres angulaires de la transformation sociale.

Le second est constitué de questionnements sur les grandes thématiques de l’anarchisme et sur la nécessité de l’organisation spécifique anarchiste.

ISBN 9782915514797   

Suivi de L’Éducation libertaire de Domela Nieuwenhuis

Pérégrinations pédagogiques

Hugues Lenoir 01 dec. 2015 120 p., 8 €
Par ce titre Pérégrinations pédagogiques Hugues Lenoir tenait à rendre hommage à Flora Tristan qui publia le récit de son voyage au Pérou titré Pérégrinations d’une paria. Mais, il souhaite surtout rappeler que pour répandre ses idées socialistes et féministes, Flora s’engagea dans un tour de France à la rencontre des ouvriers et des ouvrières en 1843. Comme, elle, il poursuit son voyage en pédagogie émancipatrice. Il consacre la première partie de cet ouvrage à un précurseur des pédagogies modernes, disciple de Jean-Jacques Rousseau, Johann Heinrich Pestalozzi, auquel les pédagogues libertaires doivent (peut-être) quelques-unes de leurs idées. Il poursuit son chemin en brossant une rapide synthèse de l’émergence et de la permanence du souci d’éduquer que partagèrent les militants libertaires et leurs organisations, du milieu du XIXe siècle au premier tiers du XXe, durant la Révolution espagnole. Enfin, l’auteur poursuit sa promenade en éducation libertaire en analysant et commentant, avec un regard contemporain, la conférence donnée sur ce thème en 1900 par le militant anarchiste hollandais Ferdinand Domela Niewenhuis dont le texte est reproduit in extenso en fin d’ouvrage.

ISBN 9782915514674

Madeleine Vernet

Hugues Lenoir 01 août 2014 70 p., 5 €

Éducationniste libertaire, féministe, pacifiste et libre penseuse, Madeleine Vernet (1878-1949) fut une militante infatigable engagée sur plusieurs fronts. Liée au mouvement libertaire depuis 1904, elle fonde, en 1909, l’orphelinat « l’Avenir social » , qui malgré les multiples difficultés diverses, a accueilli des centaines d’orphelins. Madeleine Vernet prônait l’union, considérant que tous les courants du mouvement ouvrier devaient être associés à son projet éducationniste. En 1918, l’œuvre de l’orphelinat était soutenue par 300 organisations ouvrières (syndicats, unions, fédérations), 90 coopératives de production ou de consommation, 100 organisations socialistes, 506 individus.

Précis d’éducation libertaire

Hugues Lenoir 26 jan. 2011 150 p., 10 €
Une synthèse des principes essentiels de l’éducation libertaire, à travers les idées et les réalisations des grandes figures du mouvement anarchiste. Ce précis vise à engager une réflexion sur la place de l’éducation dans la cité en vue de l’émancipation.

ISBN 9782915514445

Henri Roorda ou le zèbre pédagogique

Hugues Lenoir 26 jan. 2010 74 p., 5 €
Le but de cette brochure est de faire découvrir en France un pédagogue libertaire trop souvent ignoré et pourtant clairvoyant et critique sur les limites des systèmes éducatifs autoritaires de son temps et du nôtre. Le discours de pédagogie critique d’Henri Roorda est encore, on peut le déplorer, largement d’actualité. Henri Roorda fut à la fois un praticien et un critique du système éducatif en Suisse romande, mais sa critique, dépasse cette région et vaut pour d’autres contrées. Il fut aussi impliqué dans l’École Ferrer de Lausanne. Pour lui comme dans tout projet d’éducation libertaire, il s’agissait non pas de dogmatiser, mais d’enseigner. C’est du travail que devait se dégager la morale, car, ajoute-t-il plus loin, l’École Ferrer a tablé sur deux éléments d’avenir, qui permettent tous les espoirs, toutes les audaces : sur les enfants et sur le travail.

ISBN 9782915514353