Auteur.e : Collectif

Nelly Trumel

Femmes libres
01 oct. 2016 120 p., 20 €

Anarchisme et cause animale Tome 2

Coordination de Philippe Pelletier
01 fev. 2016 120 p., 9 €

1968 le congrès de Carrare

Collectif
10 mai 2015 250 p., 15 €
Faut qu'ça germe

Nelly Trumel

Femmes libres 01 oct. 2016 120 p., 20 €

"NELLY TRUMEL Faut qu’ça germe?!

À l’occasion des trente ans de l’émission Femmes libres sur Radio libertaire, nous avons souhaité partager l’émotion que nous procure la peinture de Nelly Trumel et apporter librement notre point de vue dans cet ouvrage collectif, en montrant les liens entre création artistique et engagement anarchaféministe.Nelly Trumel affiche son refus de la hiérarchisation des sujets dans sa peinture et use de la symbolique de la patate, le  légume du pauvre, comme image de l’esclavage des femmes, mais aussi comme métaphore de leur révolte (« patate dans la gueule ! » dit-elle). Nous poursuivons aujourd’hui ses combats de femme libre et solidaire de ses compagnes de luttes.     Femmes libres"


Actualité de la problématique

Anarchisme et cause animale Tome 2

Coordination de Philippe Pelletier 01 fev. 2016 120 p., 9 €

Compte tenu de la vigueur des débats sur la cause animale, une mise au point s’impose à partir d’une réflexion anarchiste bénéficiant de ses principes fondateurs : liberté de penser, franchise d’expression, refus des tabous, respect du dialogue, refus de la complaisance ou de la chimère, prise en compte des réalités sociales, politiques, économiques et culturelles.

Le premier texte aborde l’histoire du végétarisme au sein du mouvement libertaire en Europe occidentale avant 1945. Montrant son importance plutôt précoce, dès la fin du XIXe siècle, il en présente la richesse, la variété mais aussi ses dérives et son potentiel de discordes.

Le deuxième texte pose la question de la souffrance animale à partir des dernières découvertes des biologistes dans ce domaine. Il la lie à celle de l’exploitation animale. Ne serait-ce que du point de vue de l’évolution des espèces n’y aurait-il pas un mutuellisme entre l’être humain et l’animal ?

Le troisième texte, qui détaille les aspects nutritionnels, souligne la nécessité de bien penser les régimes alimentaires pour la santé.

Le quatrième et dernier texte pose, chiffres à l’appui, la question de la possibilité ou de l’impossibilité du végétalisme sur l’ensemble de la planète dans l’hypothèse où l’humanité tout entière adopterait ce mode d’alimentation. Contrairement aux apparences, l’issue serait loin d’être simple rien que sur le plan agronomique, agricole et économique. La généralisation du soja et l’adoption de cultures de substitution soulèveraient de nouveaux problèmes.

La cause animale n’est pas seulement une question individuelle mais aussi collective, pas seulement éthique mais aussi sociale.

Création de l'Internationale des Fédérations anarchistes + CD audio

1968 le congrès de Carrare

Collectif 10 mai 2015 250 p., 15 €

S’il est vrai que l’anarchisme, avec le Congrès international a confirmé qu’il est vivant et présent, il est aussi vrai qu’il a dû prendre en charge une lourde tâche : celle de régler ses comptes avec lui-même, de faire son examen de conscience face au monde d’aujourd’hui.


Pier Carlo Masini – (Critica Sociale, le 20 septembre 1968).


 

C’est au Congrès de Carrare de 1968 que s’est constituée l’Internationale des Fédérations anarchistes - laquelle poursuit toujours, et avec vivacité, son développement à travers le monde - mais pour le mouvement libertaire ce fut aussi une occasion extraordinaire de faire de la politique en se confrontant à un public élargi…


Ce livre est conçu à partir de sources diverses : enregistrement audio des moments les plus importants du congrès, revue de presse des journaux italiens qui ont couvert l’événement, commentaires et analyses d’intellectuels et de militants contemporains, témoignages des participants, documents du Congrès.